Pour en écrire une autre

Comme l’amour l’amitié a ses mystères que l’on ne peut expliquer.
Il y a un mois je vous ai parlé d’une rupture, d’un clash, d’un dégât qui s’est produit dans ma vie de mum.

Je ne peux pas dire que je me suis disputée car il n’y a pas eu de dialogue il y a eu juste un silence qui exprimait que l’histoire était clause.

Je pense qu’il est plus facile d’oublier une amie quand ta tribu ne la connait pas (Oulala je sens que je vais avoir des commentaires me disant le contraire!) mais moi ses gosses je n’arrivais pas à les zapper!

En septembre c’est une période charnière pour nos petits et je ne pouvais me dire que je m’en foutais c’est trop faux.

La politesse s’est intégrée à nos conversations.
« Comment vont tes enfants? Bien merci et les tiens? Bien bonne journée »

Froid, sec, poli… Rien qui nous ressemble vraiment.

Et puis on a su baisser les armes pour pouvoir se prendre dans les bras.

Parceque l’espace d’un instant on a eu 15 ans et on s’est dit qu’on se faisait la paix 🙂

La vie est trop courte pour vivre de son orgueil! Tu apprécie quelqu’un dis lui, tu aimes une amie et elle te manque DIS LUI !

Ça fait quoi réellement de se dire pardon? Ça fait du bien et c’est tout!

J’ai retrouvé mon amie comme si on ne s’était jamais éloignée ❤️

Le pardon est libérateur, mon amie m’a manqué et je suis bien contente qu’elle soit revenu dans mon quotidien.

J’ai bien tourné la page et depuis deux jours de nouvelles s’écrivent pour notre plus grand plaisir

Cand, spizmum

Un commentaire sur « Pour en écrire une autre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s