Dimanche coup de cœur: Un verset biblique

Mon dimanche coup de cœur sera attribué à un verset biblique que j’ai lu il y a quelques jours.

Une critique franche vaut mieux qu’une amitié qui ne s’exprime pas. Les reproches d’un ami montrent son affection, mais les signes d’amitié d’un ennemi sont trompeurs.

proverbes 27 verset 5-6.

C’est encore plus me dévoiler que de parler de mon addiction à ma foi, de parler de mon amour pour Dieu. Mais tant pis je n’en ai pas honte. Je respecte les autres alors je vous prie de me respecter 🙂

Je trouve que ce verset est d’une justesse!

A notre époque où nous avons tant de mal à définir l’amitié, à notre époque ou chaque critique se conclue par une dispute si facilement…

De s’arrêter 5 minutes et se dire que cette critique est juste là pour t’aider te faire avancer parce que ton ami(e) ne souhaite que ton bonheur ça ne remet pas les choses à leur place?

Est ce un réel ami si tu ne peux pas lui parler librement, dire tes ressentis, tes sentiments?

Une amie m’a dit il y a peu que l’on est responsable des mots que l’on dit mais pas dont la manière qu’ils sont entendus. Il n’est pas bon de garder en soi quelques choses qui travaillent … Les conséquences peuvent être bien plus difficiles que finalement si l’on en avait parlé.

J’ai peu d’amies, de vraies mais elles savent toutes que mes mots peuvent être durs mais que je suis là pour tous les maux qu’elles veulent me partager.

Je suis capable de leur dire les pires choses comme de leurs dire que je les aime!!!!!

Tous les matins c’est avec bonheur que je lis ma Bible et que je vois que je vis réellement ses préceptes! Ma vie sans ma foi ne serai pas complète. J’aurai un vide, un manque.

Je ne me suis jamais sentie seule dans les épreuves, je ne me suis jamais sentie abandonnée par Celui en qui j’ai toute confiance!

J’avais envie de le partager avec vous. Dans ce blog je suis moi et cette partie de moi ne pouvais être cachée.

Je vous souhaite un bon dimanche 🙂

Cand, spizmum

3 commentaires sur « Dimanche coup de cœur: Un verset biblique »

  1. Je me sens si condamnée par tes mots
    Je me sens tellement jugée et repoussée,
    Avant de partir, j’aimerais savoir,
    Est-ce cela que tu voulais dire ?
    Avant que je ne me lève pour ma défense,
    Avant que je ne parle poussée par ma souffrance
    ou par la peur
    Avant que je ne construise un mur de mots,
    Dis-moi, ai-je bien entendu ?
    Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs.
    Ils nous condamnent ou nous libèrent.
    Lorsque je parle et lorsque j’écoute,
    Puisse la lumière de l’amour rayonner à travers moi.
    Il y a des choses que j’ai besoin de dire,
    Des choses qui signifient tant pour moi,
    Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,
    M’aideras-tu à me sentir libre ?
    Si j’ai paru te rabaisser,
    Si tu m’as crue indifférente,
    Essaie d’écouter par-delà mes mots
    Les sentiments que nous partageons.

    Pas biblique mais c’était ma lecture du jour 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s