bien-être, bla bla, Lifestyle

Mon célibat

Ce que j’en pensais ….

Pour tout t’avouer, j’étais persuadée de n’être jamais confronté à cela. Je suis le genre de nana qui aime la stabilité, pour qui la routine ne me fait pas peur. Alors être célibataire ce n’était pas un goal, ni un choix que j’envisageai. Pour ma part tous problèmes avait une solution. Mais parfois la solution c’est la séparation quand la relation devient toxique pour soi, pour son compagnon, pour la famille.

Juste le fait de penser à cette hypothèse m’angoissait. Etre seule sur son canapé le soir, n’avoir personne près de soi la nuit. Être seule face aux problèmes de la vie, gérer tout… C’était comme si ces personnes qui vivent cette situation étaient des warriors. Je définissais cet état comme étant générateur de tristesse, d’abandon, rien de réellement positif. Je m’en suis fait une idée négative alors que franchement on s’en fait une montagne de ce célibat. On peut réellement le vivre très très bien!

Les médias n’aident pas. Publicités, applications et même ton entourage! Tout t’encourage à trouver l’amour, l’âme sœur, de la compagnie pour tes vieux jours car il faut que ça soit le bon évidemment alors j’avoue quand je côtoyais quelqu’un de célibataire je me disais « le pauvre ». STOOOOOP

Bientôt un an

En juillet ça va faire un an que je vis seule, et j’ai du apprendre à vivre avec moi même et ne pas avoir l’occasion de vivre de distraction extérieure. Oui je suis une célibataire 2020 et on remercie tous la crise sanitaire.

J’aurai pu me morfondre, m’oublier, déprimer…. J’aurai pu mais j’ai un caractère assez fort qui a préféré prendre le contre pied et j’ai appris à être heureuse dans cette situation!

Ce que ça a changé chez moi

Voici une petite liste non exhaustive de mes petits bonheurs de célibataire :

  • Prendre TOUTE la place dans le lit! Tu sais que j’ai mis au moins cinq mois à ne plus dormir de mon côté et de m’installer au centre! Maintenant je suis l’experte du confort et j’adore le retrouver chaque soir.
  • J’ai « que » quatre enfants à gérer. Je ne peux pas dire que j’ai une personne en moins à m’occuper mais j’ai enfin du temps pour m’occuper de moi sans culpabiliser!
  • Je n’ai plus de compte à rendre. Je dois aller à un rdv, j’y vais. Je reste plus longtemps chez une amie, je peux. J’ai envie d’enfiler mes baskets et courir j’y go. Ça m’a retiré un poids énorme! Au départ mes enfants (enfin surtout les grands) avaient pris le relais de leur père. Une mise au point plus tard, ils avaient compris et plus jamais cette oppression ne s’est reproduit. Une véritable libération pour eux et pour moi.
  • Je peux parler à qui je veux. Personne ne juge mes amies. Je suis totalement maître de mon avis, mon ressenti sans que quelqu’un me donne le sien.
  • Je peux changer de programme de ma soirée sans concertation. Lire, regarder la télé, scroller sur le net, travailler, rien faire, aller dormir. Je n’ai jamais eu un panel aussi grand de possibilités.
  • Je peux travailler quand je veux à n’importe quelle heure. Tu vois là ce billet je l’écris à 5 heures du mat et personne ne va me le reprocher.
  • Je mange ce que je veux et si j’ai envie d’améliorer mon mode d’alimentation je peux le faire sans entendre que je suis une bobo ou que j’essaie une mode et que je fais « chier » avec car c’est n’importe quoi.
  • Je peux changer. Changer d’opinion, de vision des choses sans qu’on me rabâche « tu n’es pas comme ça je te connais par cœur »
  • Je peux être moi tout simplement et finalement c’est déjà beaucoup.

C’est dur de faire un bilan

Je vais arrêter cette liste car les larmes montent et mon cœur se serre. Etre célibataire me permet surtout de me soigner de toutes ses blessures qui m’ont enlisées dans un mal être irrespirable. Je ne sais pas s’il le faisait vraiment exprès, je tends à penser qu’il ne voyait pas ce mal qui m’inculquait jour après jour. J’avais beau hurler que je ne respirais plus, que je crevais de l’intérieur, il ne l’entendait pas.

Il y a un an et demi pour moi être célibataire c’était surtout détruire ma famille. C’était faux. C’était culpabilisant. Je ne suis partie pour personne d’autre. En fait si, je suis partie pour MOI! Je suis partie pour moi car je n’existais plus.

Et je ne regrette rien même si j’ai du tout recommencer à zéro. Je suis reconnaissante de ce que j’ai aujourd’hui, de ce que j’entreprends. Je me sens tellement vivante que cette sensation est unique. Je suis surement devenu égoïste mais je m’en fiche je veux avancer et être maître de mon bonheur.

J’ai compris

J’ai compris que l’on ne peut pas aider quelqu’un qui ne souhaite pas se soigner même avec tout l’amour du monde. J’ai compris que personne peut t’obliger à aller mieux si toi même tu n’en prends pas la décision. J’ai compris que ce n’est pas de ma faute.

Alors je profite de mon célibat. Je suis paisible, heureuse, épanouïe. Je vais bien. JE VAIS BIEN! La vie est longue et cette période est un moment clé dans ma reconstruction. Je veux la vivre pleinement sans attendre quelqu’un. Le plus important pour moi, c’était de me trouver. Pari réussi.

Il est parti un peu dans tous les sens cet article. Une petite thérapie entre nous. Un bout de moi encore pour encourager celles qui ont encore mal, celles qui se battent, celles qui sont abbatus, celles qui manquent d’air, celles qui pleurent en cachette. Je sais je le répète souvent mais si tu le veux tu peux. Tu as le droit de te sentir bien et heureuse.

Le célibat m’a changé ma vision du couple et je ferai très attention de ne pas retomber dans des travers qui a la longue étouffent. J’aimerai que ma liste de célibataire heureuse soit toujours d’actualité (sauf pour toute la place dans le lit évidemment). Mais surtout qu’il y ai un réel respect. Une véritable bienveillance l’un envers l’autre. Mais je ne recherche rien. C’est déjà un boulot énorme pour prendre soin de soi et de ses enfants alors rajouter quelqu’un dans cette équation me parait impossible mais ça seule la vie me le dira.

Prends soin de toi

Cand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s