OMG je n’en peux plus…

Cela commence à faire, je dors peu… Trop peu. Ninou Spizou du haut de ses 9 mois trouve que se réveiller vers 5h soit la bonne heure…

Biensur ma nuit n’a pas été meilleure et je cumule le retard de sommeil.

J’aimerai pouvoir m’endormir mais le quotidien me montre que je dois tenir debout!

Solution: la positive attitude!

Même si il est tôt (trop) même si la journée va être longue je remercie Dieu de la vivre! Car forcément aujourd’hui il y aura des rires, car forcément il y aura des sourires de fierté. Il y aura peut être aussi des faits difficiles, des disputes mais je n’y pense pas!

Puis je vais dans ma cuisine avec Ninou et je nous prépare un petit déjeuné. Pour ma part j’ai besoin de mon bol de café! Ce moment n’est pas silencieux mais déjà le regard de mon fils booste ma jauge ÉNERGIE!

J’avoue je fais une cure de magnéB6 car je ne suis pas surhumaine et j’ai besoin d’aide. 2 cures par an à des périodes charnières me permet de passer le cap 🙂

Finalement on en fait des choses en se levant tôt! Je me rends compte que mes sens sont au top de la créativité et je note toutes mes idées dans un carnet. J’ai des tas de projets pour chacun de mes minots (billets futurs en cours 😉 ) et je les peaufine vers 6-7h du mat.

Puis vient le pump et lup du matin et de voir que tout roule, que mes enfants sourient, rigolent, mangent bien, je me sens bien.

La journée va être longue entre le ménage, les repas, les rendez vous de Nounou (ortho, audio, orl), l’administratif et la finalisation de ma formation (oui ça aussi je t’en parlerai! ) et bien sur gérer ma clé USB (mon Ninou ❤️).

Je ne veux pas mettre un masque et dire que tout va bien!

Je le dis, je le cris JE N’EN PEUX PLUS!!!!

Je dois dormir SEULE!!!! Pas de Ninou au tétou, pas de minots qui me demandent quelque chose, pas de Spizdad qui a envie de calinous… Rien que mon oreiller et moi!

Ce soir je vais faire ma doléance auprès de mon « sauveur » et lui dire de m’aider.

Car c’est ça la solution, non? Savoir communiquer avec sa moitié avant de craquer pour de bon?

Je vous tiens au jus

Cand, spizmum

Quand son petit cœur est triste ..

Depuis la rentrée ça me trotte dans la tête, ça me fait avoir une boule au ventre….

Mon Grabouillon me l’a avoué, du haut de ses 5 ans, les larmes aux yeux en me serrant fort dans ses bras…

« Maman je n’ai pas de copains… »

A cet instant précis j’aurai voulu être triste à sa place, j’aurai voulu le couvrir de copains à coup de baguette magique.

Mis je ne suis pas magicienne…. Je suis juste sa maman qui l’a rassuré en lui disant qu’avec le temps ça va s’arranger, que c’est normal nous sommes nouveau ici.

Mais Grabouillon est timide et n’ose pas … Je le sens faible, je sens qu’il a besoin qu’on l’aide à le rendre confiant…

Mon cœur de maman est mis à l’épreuve et je vais l’aider!

Alors toi qui me lis si tu as un conseil, partage le moi 😉

Nous t’en remercierons ❤️

Cand, Spizmum

Tu m’entends ? Alors répète ce que je viens de dire.. Parler avec un sourd

La plus grande difficulté à apprivoiser dans notre tribu c’est de se faire entendre de la bonne manière.

Nounou est entier, il n’a pas de demi mesure. Il rit fort comme il peut rentrer dans une colère noire.

Au début on réagissait de la même manière qu’avec les autres spizman. Quel erreur! Même si « on » te dit « ne fais pas de différence » « agis de la même manière qu’avec ses frères » tu ne peux carrément pas!

Il suffit qu’il n’est pas entendu un mot ou pas compris ton intonation pour que tout dégringole …

Nounou est fort devant tous et tellement fragile avec moi. Quand je ne fais pas attention, quand j’oublie de me mettre à sa place, son regard me dit « mais pourtant tu le sais! Tu me connais si bien! ».

Parler à un sourd c’est apprendre:

– a lui parler en face
– a bien articuler
– a répéter si besoin
– à le toucher pour lui montrer que tu l’appelles.

Ah oui un truc super mega important
ÇA NE SERT À RIEN DE GUEULER!!!!!!

Si déjà tu fais ça tu as compris beaucoup!

Après nounou déteste l’échec et pourtant il y est souvent confronté donc si tu vois qu’il n’y arrive pas. Il faut le laisser faire! Il le sait qu’il est sourd, il le sait qu’il ne parle pas comme tout le monde et un sourd n’a pas de déficience cognitive (sauf si la surdité et liée à une autre pathologie..) donc il y arrivera il faut l’encourager.

J’essaye de me mettre à sa place mais c’est dur … J’essaye de faire attention à tout mais c’est difficile aussi… Comment ne pas blesser mon petit par mes maladresses? Comment lui faire comprendre que ce n’est pas parce que j’oublie sa différence que je ne fais pas attention mais juste parce que je suis épuisée ?

Alors on a un code, un langage corporel secret, une arme avec laquelle on combat tous ses petits points noirs de notre quotidien.
Si ça va trop loin pour lui ou pour moi, si tout dialogue est rompu. On se prend dans les bras et on se serre fort, très fort jusqu’à ce que ça aille mieux, jusqu’à ce que le sourire soit revenu sur nos visages.

L’amour est encore le langage le plus facile à comprendre pour un enfant. Abusez en!!!!!!!!

Cand, spizmum

Savoir donner un cadre

Il m’est difficile de l’avouer mais oui je me suis plantée pour mon premier et je m’en mords les doigts aujourd’hui.
J’ai voulu lui donner une direction , un chemin à suivre mais en lui donnant trop « de liberté ».

Avec le recul ce n’est pas de la liberté que je lui ai laissé… C’est des consignes sans expliquer des « non » qui ne tiennent pas deux minutes…

Du coup aujourd’hui c’est celui avec lequel je galère le plus mais je ne lâcherai rien! Je persisterai pour lui!!

Par contre ça roule avec les autres car depuis petits je leur inculque un cadre. Le même depuis toujours, des rituels, des habitudes qui ne sont pas pour eux des contraintes( comme ça peut l’être pour mon premier) mais une façon de vivre. Mon second et mon troisième ne savent pas lire l’heure et pourtant ils sont à table pour le petit déjeuné pour 7h45. Oui car j’ai pris le temps de leur dessiner l’horloge sur le déroulement du matin. Ils savent que l’on se brosse les dents deux fois par jour. Ils arrivent à dire pardon et à reconnaître lorsqu’ils font une bêtise…

Certains dise de moi que je suis un colonel. Que je suis trop stricte! J’avoue j’ai des allures de super nannie et alors?

Je pense que si on fait les choses avec amour il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Je suis aussi dure avec eux que ce que je les aime. Je leur prouve mon amour chaque jour et mes minots ne doutent pas de celui ci.

Dans la tribu nous nous disons je t’aime tous les jours. On n’oublie jamais de se prendre dans les bras.

Après ce n’est pas le monde des bisounours et il y a des ratés! Des moments de colère, des cris qui n’auraient pas du se faire entendre mais nous aussi avec Spizdad on sait leur dire pardon 😉

Depuis que l’on habite en Bretagne, j’apprends a jouer encore plus avec, je partage encore plus de moments et ça m’arrive même de partager des bêtises !!!! Car il n’y a pas que les cadres dans la vie et je pense que transgresser les règles quelques fois c’est libérateur 🙂

Et vous vous êtes des parents stricts, cool, « comme vous pouvez » ?

Cand, spizmum

Quand tu dois prendre une décision à sa place…

Il y a peu de temps je parlais de l’acquisition de l’autonomie de mes enfants, le fait de leur donner la faculté de faire des choix…

Mais voilà des fois ce n’est pas eux qui sont confrontés mais nous.

Explication:

Nounou Spizman entend de moins en moins. Sa malformation fait que sa surdité est évolutive et le mènera à être sourd profond.

Actuellement il est appareillé mais son oreille gauche ne veut plus fonctionner. Malgré les réglages de plus en plus fort de son appareil il n’entend pas « correctement »…

Avec Spizdad nous nous retrouvons devant le choix de l’implanter ou non.

L’implant cochléaire quesaco :

L’implant cochléaire est un implant électronique qui vise à fournir un certain niveau d’audition pour certaines personnes atteintes d’une surdité profonde (surdités endocochléaires profondes) ou sévère et pour des personnes souffrant d’acouphènes. Des électrodes posées chirurgicalement permettent de stimuler directement les terminaisons nerveuses de l’audition situées dans la cochlée.

Merci Wikipedia

voila voila mais en langage parent cela veut dire que ta chair, ton sang doit subir une opération de 4h30. Que cette opération est irréversible. Que ton enfant va avoir des réglages et une rééducation auditive lourde mais surtout que ça peut ne pas marcher!

Être sourd est une identité! Je l’ai appris grâce à d’excellents ouvrages et surtout en signant avec des sourds. Ce qui me dérange le plus dans cette affaire c’est que 90% des adultes sourds sont contre cette intervention…

Oui mais mon fils là dedans?

Si je l’écoute son discours est clair. Il veut entendre, il veut continuer à oraliser en entendant des sons. Aujourd’hui oui mais demain?

Quand il sera adolescent supportera t il le fait qu’on l’ai implanté un truc donnant des décharges électriques dans sa tête? Si la médecine progresse et que l’opération de l’oreille interne devient possible nous en voudra t il de ne pas avoir plus attendu?

Le rendez vous va être pris et on va devoir dire oui ou non. Qu’est ce qui sera le mieux pour lui, pour sa vie?

Si tu es confronté à une surdité, à l’implantation cochléaire je veux bien entendre ton témoignage pour que dans ma tête le choix soit fixé avec toutes les cartes en main.

Merci de partager cet article afin que je puisse avoir un maximum de contact pouvant nous guider.

Cand, spizmum

Les résolutions de la rentrée chez les Spizman

Tu la sens cette odeur de rentrée?

Chez nous elle est omniprésente!

D’habitude c’est juste un retour des choses mais cette année c’est un vrai chamboulement positif qui s’opère dans ma maisonnée 🙂

Et oui cela fait déjà un peu plus d’un mois que nous avons le statut de bretons et nous allons apprendre un nouveau rythme de nouvelles habitudes dans ce chez nous que nous affectionnons et apprivoisons chaque jours.

Il est vrai que nous nous y prenons un peu tard mais pour notre plus grand plaisir le mois d’août a été le mois des visites de nos proches et nous en avons bien profité!

J’ai donc acheté un classeur de beaux surligneurs et stylos, un agenda familial memoniak ainsi que le calendrier pour avoir les « outils » nécessaire à mon organisation.

Tout d’abord les fournitures son achetés mais j’ai fait un point avec mes super héros pour leur rappeler que le stylo n’était pas une fléchette supersonique, que la colle n’était pas une fusée collante au plafond et que la règle n’était pas un lance papier ultramoderne! Certes je leur enleve de bonnes parties de rigolades mais leur permet d’éviter beaucoup de lignes de punitions car contrairement à moi petite(désolé maman) je ne me faisais pas prendre 😜.

Ensuite nous avons fait passer la visite médicale pour l’autorisation de pratique sportive et pour notre plus grand bonheur Nounou a le droit de faire du foot!!!!!!

Dc pour grand Spizou se sera VTT! ( tu vois la mère qui cherche un 24″ car celui qu’il a va pas passé l’automne 😕)
Pour nounou Spizou évidemment FOOT!! D’ailleurs j’ai du mal à lui enlever sa tenue… Je vais la planquer pour mardi sinon foutu!
Pour Grabouillon se sera tennis! Et pour bébé Spizou éveil corporel et musical 🙂
J’aurai aimé faire du yoga mais j’ai un soucis de BABI dont je vous parlerai bientôt…

Passons à l’organisation de la maison!
Nous avons mis à plat les règles et les horaires de la tribu. Finis les couchés à pas d’heure, les jeux vidéo à gogo , « je me laverai demain »… Il faut que ça roule et ça pour TOUT le monde!!!! Y compris moi! Je sens déjà mes yeux piqués quand mon réveil va sonner à 6h15… Mais il me faut un temps à moi pour me préparer, pour méditer, pour prendre mon café SANS enfant!!!

Chaque dimanche soir nous allons faire le « conseil familial ». C’est à dire qu’autour de crêpes nous allons:

– repartir les tâches ménagères
– rappeler les choses importantes de la semaine (sortie sco, match, rdv doc…)
– établir un menu de semaine.

Cette année notre tribu va se souder afin de devenir plus que solide. Mes enfants ont grandis et je grandis avec eux.

Et chez toi c’est comment?

Bonne rentrée à tous!

Cand,spizmum

La rentrée anticipée de Nounou: bilan orthophonique

Dans la salle d’attente une maman attend anxieuse d’avoir le verdict du bilan pour savoir si oui ou non son fils va t il avoir besoin de séances …

Cette question je ne me la pose plus ni nounou d’ailleurs… On le sait il en aura besoin pour une durée indéterminée.

Il me regarde, l’orthophoniste arrive et il me dit « je suis prêt maman »

Mon cœur se serre et c’est parti pour une heure.

Le premier bilan il y a deux ans était très pathologique, le second pathologique que va t on m’annoncer? Que vais je demander à mon petit comme effort encore cette année? Il entre au cp, va t il y arrivé?

Pendant l’attente je me souviens de ces nombreuses larmes qui ont coulé à chaque compte rendu me mettant face à son handicap, à cette différence qui me rappelle chaque jour qu’avec lui je dois me mettre à sa place.

J’entends Nounou venir me chercher.

Je m’assois face à elle et un large sourire se dessine sur son visage!

Le bilan de nounou révèle tout le travail que nous avons fait avec lui!!!

Vocabulaire riche, très consciencieux, travailleur, bonne compréhension.

Biensur le bas qui blesse c’est la prononciation et les petits mots comme les déterminants qu’il a du mal à utiliser.

Son bilan est donc faible, ADIEU pathologique!!!!

Mon champion est heureux et moi aux anges! Cette année sera ponctué de deux séances de 45 min par semaine ainsi que des exercices à la maison.

Cand, spizmum

Pour ce petit Ange

Vous connaissez désormais mon affection toute particulière pour le portage et j’avais envie de vous raconter l’histoire de mon dernier achat…
C’est une histoire que je vais vous raconter non sans émotion mais qui me permettra de partager et d’exprimer au sujet assez tabou qui est le deuil périnatal.
Mon dernier sling était celui de Milan. Un petit ange qui nous a quitté avant même de naître.
Il y a quelques temps j’ai rencontré une fille super qui est ma binôme avec Benjamin elle a connu la douleur de ce deuil et elle l’a partagé avec moi. Nous avons pleuré ensemble et j’ai compris le courage de ses mam´anges.
Il y a un peu plus d’un mois une amie dont je suivais la grossesse avec attention a écrit cette phrase « je ne le sens plus bouger ça m’inquiète « . Mon cœur s’est serré. Dans ma tête c’était forcément qu’une inquiétude, rien de grave. Ça ne pouvait pas arriver a mon amie … Et le verdict est tombé. En regardant Benjamin j’ai su que ce serai vraiment mon dernier. Que je ne pourrai vivre cette douleur si immense. Je n’ai pas voulu la « déranger » je ne voulais pas la blesser et j’ai respecté son silence. Tous les jours je pensais à elle et sa famille. J’en ai parlé à ma binomette qui fut d’un grand réconfort face à mon ignorance face à sa situation.
Mon amie écrit un blog que je vous invite à lire et qui m’a permis d’avoir de ses nouvelles. Ce blog qui m’a montré à quel point elle est forte et qu’elle se bat comme une lionne! Son blog ou j’ai pu être fière de mon amie!
Un jour son supermec et elle ont mis en vente les moyens de portage qu’elle avait prévu pour son petit bonhomme. J’ai pris le sling en lui demandant la permission.
J’ai parlé de l’histoire de ce sling a mes enfants et ils savent qui est Milan. Ils savent que je le porte avec fierté et que je pense à lui.
C’est ma façon de montrer à mon amie que je suis à côté d’elle si elle a besoin d’être soutenue.
J’ai une pensée à toutes les
mam´anges et leur étoiles.
J’ai une prière pour Milan et sa famille.
Cand, spizmum

Pour son blog c’est par ici
Pour sa page Facebook c’est par la