Harcèlement à l’école , une victime de plus mon fils…

Je ne pensais pas que ce sujet qui fait tant débat sur la toile allait nous toucher… Et pourtant.

Je pensais qu’en quittant Marseille mes minots allaient être à l’abri … Et pourtant.

Je pensais qu’après les événements de ce début d’année le respect avait été compris de tous …. Et pourtant.

Et pourtant, vendredi dernier mes enfants sont rentrés en bus comme tous les vendredis.

Grand Spizou emmitouflait dans son manteau me demanda d’une voix timide si j’avais eu un appel de la mairie.

« Qu’a t il pu bien faire encore ? »

Mais je ne m’attendais pas à ça.

Depuis le début de l’année grand Spizou à un camarade footeux qui le « taquine » sur le fait qui vienne de Marseille. Rien de bien méchant me direz vous? Encore et toujours l’éternelle gué guerre du PSG/OM. Simplement cette histoire fut quotidienne et j’en ai averti l’enseignante. Elle avait transmise l’information aux parents et je cru l’histoire réglée…
Mais cet ENFANT a continué ses moqueries sans que mon fils m’en face vraiment part.

Oui mon fils est gauche, oui il fait souvent le pitre pour attirer l’attention, oui il a du mal parfois à comprendre les choses simples et surtout mon fils est d’une très (trop) grande gentillesse…

Et ce vendredi, ce garçon a trouvé très amusant de jouer à jeter des couteaux sur lui. A un moment donné, mon fils a voulu ramasser son pain tombé par terre (oui il est maladroit…) et il s’est pris le couteau à 1 cm de l’œil gauche!

Il a mal et il saigne. Il se lève pour aller le dire aux dames de la cantine et là cet ENFANT de 9 ans s’est mis à crier dans la cantine « si tu le dis je te bute dans le gymnase! Tu entends je vais te tuer!! »

Il l’a répété à plusieurs reprises…

Comment des paroles aussi haineuses peuvent sortir de la bouche d’un enfant de 9 ans ?

Je ne comprends toujours pas…

Biensur j’ai su toute l’histoire après de longs moments en tête à tête avec mon grand… Je n’ai pas mangé ce soir la, très peu le lendemain tellement j’avais l’estomac noué. Ma nuit fut entremêlé de réveils comme lui d’ailleurs. Jusqu’à ce qu’enfin il se libère et qu’il mette des mots sur son ressenti.

Tu sais maman j’ai peur de tout mais la j’ai eu peur de mourir alors que je ne lui ai rien fait

Cœur de maman en mille morceaux cœur d’enfant abimé.

Lui redonner la confiance fut notre priorité!

C’est allé trop loin pour un simple petit avertissement sur une lettre sachant que l’enfant collectionne les mots sur son carnet.

Il faut réparation pour que mon grand arrive à se reconstruire après cet épreuve.

Il ne faut rien laisser de côté !

Le lendemain nous sommes allés constater la blessure auprès de notre médecin. C’est important que grand Spizou voit que les adultes sont de son côté. Que c’est lui la victime et qu’il n’a pas à avoir peur.

Aujourd’hui je suis allée à l’école pour amener son arrêt de 7 jours et m’expliquer avec l’équipe enseignante. L’enfant est sanctionné mais surtout le débat dans les classes a été lancé!

Personne n’a le droit de faire du mal et de menacer de mort!

Demain nous avons rendez-vous avec le maire, l’équipe de cantine, les parents et l’enfant.

Je souhaite que cet enfant comprenne l’importance de ses actes et qu’il s’excuse devant tous et surtout devant mon fils.

L’enfance devrait être joyeuse à 9 ans.
L’école doit être trop cool à 9 ans.
Les copains doivent être super important à 9 ans.
La haine n’a pas sa place.
La méchanceté n’a pas raison d’être.

Cela m’a montré que le harcèlement peut être partout! Grande ville comme petit village. Et pourtant…

Mercredi il souhaite retourner à l’école car il veut montrer qu’il est courageux et qu’il n’a pas peur car il sait qu’il n’est pas seul. Ses amis ont téléphoné pour savoir comment il allait. Ça nous a touché. Par contre aucun appel des parents de l’enfant… À leur place c’est sûrement la première chose que j’aurai faite… Demander des nouvelles…

Du coup je vis un peu le rendez vous de demain comme une « confrontation » et j’espère me tromper.

En attendant je fais l’école à la maison et nourris ma relation avec mon grand de rire, de sourires et de câlins.

Cand, spizmum

IMG_2540

Qui es tu? Je suis nounou et je suis sourd.

logo_lsf_vert

C’était une journée ou j’allais avoir un temps particulier avec nounou Spizou.
Oui j’essaye d’avoir un temps à part avec chacun de mes garçons et cela m’est des fois bien difficile.

C’était après une séance chez l’orthophoniste et j’avais demandé au grand Spizou et Grabouillon de prendre le car ce qui nous laissait 2h devant nous.

Nous étions dans la voiture et je lui demande ce qu’il aimerai que l’on fasse.

Il me répondit qu’il souhaitait qu’on joue à l’interview comme on l’avait déjà fait.

J’étais loin d’imaginer à quel point cet échange allait être percutant.

Première question?
Qui es tu?

A cette question, je m’attendais à un « je suis nounou, j’ai 7 ans et j’ai 3 frères ». Pour moi c’était logique, banale peut être un peu trop…

Je suis nounou et je suis sourd.

Voilà sa réponse. Il m’impose son identité. Il ma mît face à la réalité.

– Ça veut dire quoi sourd?

– Tu ne le sais pas!! (Rire) je n’entends pas sans mes appareils, je n’entends pas de la même manière que les autres. Moi je sens!

Franchement je ne sais même pas comment j’ai continué à conduire. Je ne sais même pas si le temps continuait d’avancer… Troublée, perturbée. Des mots si juste sortant de SA bouche. J’ai compris qu’il voulait me parler de ça. Mais qu’est ce qu’il voulait exactement?

– Ça te fait quoi d’être sourd?

– Je m’en fous! Et tout le monde devrait s’en foutre c’est pas grave. Moi aussi je serai grand maman et super fort!

Moi. Moi qui a eu tendance à dramatiser. Moi qui a culpabiliser de sa différence. Moi qui avait tellement peur qu’il soit blessé… Il s’en fout! Bordel mais je suis vraiment nulle!!!! Et heureuse car le challenge est réussi.

– Qu’est ce que tu aimerais?

– J’aimerai plus de silence. Il y a trop de bruits et j’en ai un peu marre. J’aimerai pouvoir baisser le son quand tout le monde parle fort ou dans la cours.

– Ok, je prendrai rendez vous chez l’audioprothésiste et on va trouver une solution.

– Ah oui j’aimerai autre chose maman. Tu te rappelles quand on a regardé un truc à la télé sur des sourds qui parlaient avec les mains.

– Oui.

Je veux parler avec les mains maman. Je veux vraiment apprendre à parler avec les mains, sans parler, parler dans mon silence.

Je me suis sentie…con! Je ne l’ai pas vu venir (peut être un peu de loin mais sans plus…). Comme un soulagement il me l’a dit, clairement, sans retenu, sans personne autour. Voici sa résolution 2015, son souhait secret. Il veut parler la Langue des Signes.

Quand on habitait à Marseille j’ai côtoyé une association LSF, fait des soirées billard sourd/entendant, avec nounou on a vu des spectacles mais il était sûrement trop petit et ça ne l’intéresser pas plus que ça.

Aujourd’hui il en fait la demande et comme il énonce telle une identité qu’il est sourd je ne peux pas faire semblant de ne pas l’avoir entendu.

J’ai des craintes et Spizdad également. J’ai peur de ne pas apprendre aussi vite que lui et qu’à la longue il se lasse de signer avec moi. Spizdad a peur qu’il se mure dans ce silence et qu’il refuse d’être appareillé et de parler… Mais peut on lui refuser une langue qui est légitime pour lui? Et puis après tout aurai t on fait autant d’histoire si il avait demandé d’apprendre l’espagnol??

Je me suis renseignée, une équipe peut venir à l’école lui donner des cours de LSF et venir à la maison pour nous apprendre aussi. J’ai le dossier, je n’ai plus qu’à le remplir…

Serai ce une nouvelle aventure dans son handicap? Comment doit on gérer?

J’appelle donc aux témoignages. Je toque à la porte de cette immense blogosphère pour savoir si vous avez vécu ce moment en tant que parents ou en tant qu’enfant…

Je vous remercie par avance…

Cand, spizmum

Notre histoire avec le cododo…

Avec grand Spizou je ne savais pas ce que c’était vraiment. Comme ma référence était les films et les magasines de puériculture pour moi un bébé dormait dans un berceau. C’est à la maternité qu’une sage femme me dit « mettez le contre vous il arrêtera de pleurer et vous verrez ce sera plus facile ». Avec peur j’ai mis ce petit homme si fragile contre moi et je l’ai laissé s’endormir paisiblement.

« Vais je l’étouffer pendant mon sommeil? »

Cette crainte me hantait et mes nuits furent très courtes car je n’avais pas confiance en mon instinct de jeune maman.

Pour nounou Spizou, le cododo c’était expliqué par l’épuisement maternel que je vivais. Il pleurait sans cesse, la mise au sein était très difficile vu sa prématurité et c’est souvent assise dans mon lit que je m’endormais avec mon petit.

Puis je forçais les choses pour qu’il s’endorme dans le sien qui était dans notre chambre. Quel bataille!

Et jusqu’à 9 mois j’arrivais enfin à sortir son lit de notre chambre et il était bien temps car j’étais déjà enceinte de petit 3 et il fallait laisser la place.

Quand Grabouillon est arrivé j’ai ressenti que oui je peux dormir avec mon bébé près de moi sans l’écraser. Pendant un mois et demi il a « squatté » notre lit mais c’est sans difficulté que j’ai réussi à le mettre dans le sien et à l’accompagner à 6 mois dans sa chambre.
Déjà à l’époque nous avions eu les remarques de « enfin! » car bien entendu un bébé doit dormir dans sa chambre. Mais là mon angoisse était tout autre car je ne l’entendais plus respirer la nuit et j’avais peur qui lui arrive quelques choses….

Les années ont passées, nous avons déménagé et notre vie à 5 se passait désormais dans un appartement de 70m2 avec 3 chambres.

Je souffla ma bougie des trente ans. Et avec Spizdad on s’était mis d’accord que l’on ferai nos enfants avant mes 31 ans. Nous avons parlé de ce petit quatrième et les événements ont fait que rapidement il était attendu avec grande impatience et que nous allions nous donner à cœur joie pour qu’il arrive combler notre bonheur.

Mes envies de maman avaient évolués. Notamment sur l’allaitement, le portage mais aussi sur le cododo.

Je voulais être maternante, j’étais assez mûre pour ne pas « entendre » les remarques et faire comme bon me semble.

Spizdad est d’accord et se renseigne avec moi et c’était parti pour contrer les « il faut faire comme si et comme ça ». Nous allons faire comme on le ressent NOUS.

Nous avons aménagé à bébé Spizou son lit pour qu’il soit ouvert sur le notre. J’ai acheté des moyens de portage. Je me suis préparé à un allaitement à la demande.

Et aujourd’hui ?

Bébé Spizou dort encore avec nous et on n’envisage pas de l’enlever de notre chambre. Il est trop petit et trop fusionnel avec nous.

Nous le sentons rassurer, heureux. Je l’aillaite encore et dors en version open bar ce qui me permet d’avoir des nuits complètes et lui le réconfort nécessaire.

Bien sur il y a eu des nuits plus difficiles mais qui n’en a pas?

Le fait d’avoir cette proximité fait qu’il dort contre moi n’importe ou. Pas besoin de lit parapluie.

Et notre intimité? Notre couple?

Bien du monde se pose cette question! Comment fait on pour les câlins? Ayez un peu d’imagination voyons! Ne vous inquiétez pas Benjamin n’a jamais été spectateur! Et notre libido se porte plutôt pas mal pour des parents épuisés avec 4 enfants.
Le cododo doit être une décision de couple c’est certain. Il ne faut pas que l’un des deux se sente contrains. Il faut que l’on soit en parfait accord car déjà l’arrivé d’un nouvel enfant n’est pas évident alors l’avoir au milieu du lit si tu n’es pas d’accord ça sera la catastrophe! Chez nous c’est plutôt le bonheur. Limite on est accro à notre bébé dans notre chambre! On est heureux comme cela. C’est le principal, non?

Ça nous a changé le regard sur nos grands aussi. Quand ils font un cauchemar et qu’il pleure c’est sans gène que l’un ou l’autre va dormir près de lui (non on ne dort pas à 6 dans notre Queen Size je te rassure!)

C’est aussi parcequ’ on est conscient que nos minots grandissent trop vite que l’on prend le temps avec le petit dernier. Nous sommes conscients que ce que l’on vit actuellement n’est qu’éphémère et que rapidement il dormira dans son lit sans barreaux dans la chambre avec son frère nounou.

Voilà notre histoire avec le cododo. Ce n’est pas un article qui te dit que c’est mieux de faire ainsi. C’est juste notre décision, notre choix à nous. Le principal c’est de faire ce qu’il VOUS semble bon. Et j’insiste bien sur le fait que c’est une décision de parent pas juste de papa ou de maman. Il faut toujours que le couple papa maman passe avant maman bébé. Ma fusion avec bébé Spizou est flagrante mais elle ne serai pas aussi sereine si mon Spizdad n’était pas d’accord 😉

Je vous souhaite une belle nuit.

Cand, spizmum

Enfin la reprise!!!!!!!

photo(38)

Chaque année j’oublie à quel point les vacances de noël (ou de fin d’année vu qu’il ne faut plus dire que les vacances sont en rapport à des fêtes) étaient éreintantes…

On se fait une joie de décorer, de faire la fête, de se réunir avec nos proches… Mais finalement la réalité est quand même tout autre!

Car bon rappelons le! Grâce aux magasins dès fin octobre nos enfants commencent déjà à nous saouler (oui c’est bien le mot!) avec leurs souhaits de cadeaux… Alors on est sympa on leur fait faire leur liste qu’on envoie (et que j’ai oublié d’envoyer d’ailleurs) au papa noël. Mais le soucis c’est quand deux mois leur choix change, ils demandent encore plus..! Il est difficile d’anticiper…

En novembre tu as toujours cette angoisse budgétaire car c’est à ce moment la que tu as un appareil ménager qui claque, une réparation de voiture imprévue … Et les euros défilent en négatif sur ton compte… Mais comment va t on faire bordel!!!

Tu as le fameux 3630 pour appeler le père noël! Déjà quand j’étais petiote j’essayais de gruger pour prendre le téléphone et entendre la voix du papa noël… Je ne pensais pas à l’époque que ça pouvait être une hantise parentale!!! Heureusement pour nous j’ai une fonction verrouillée sur mon fixe et j’ai empêché mes enfants d’exploser ma facture pour écouter ce c** de répondeur!!!!!!!

Bien sur avant d’entamer le marathon des vacances il y a ses fameuses fêtes à l’école avec leur spectacle, repas ou comment péter un câble avec des minots surexcités!! Tu dois y être pour 19h et tu arrives péniblement à 19h10 car Spizdad prend son temps. Tu arrives dans une salle des fêtes bondée ou trouver une place est le chemin du combattant. Tu as bébé Spizou qui veut dormir car c’est son heure … Et tu dois sourire, encourager et applaudir. Sur ce coup je fus contente d’avoir autant d’enfants car ils ont quasiment participer à tout le spectacle. Je m’imaginais ce que pouvait ressentir les parents avec un enfant qui était obligé d’écouter toute les classes avant d’arriver à celle de leur progéniture… Mais après il y a le fameux bonhomme rouge qui va appeler un par un les enfants pour leur donner leur cadeau. Le principe est sympa et les enfants sont ravis mais qu’est ce que c’est long!!!!

Enfin les vacances! Finis les sonneries du réveil on va vivre à la cool. Enfin c’est ce que je me suis dit… Erreur! Tu entends toute la journée « maman c’est quand noël?! » Pourtant je leur ai acheté un super calendrier mais leur impatience a mis à rude épreuve ma propre patience.

Puis parlons des courses pour le repas! Mon supermarché est un lieu paisible ou tu ne fais pas la queue ou personne n’est en stress… Mais ça c’est avant! Car pour les vacances tu as le droit de galérer pour trouver une place, de faire des duels de regard pour savoir qui passera le caddie en premier et du monde partout mais absolument partout!!!! Rien de mieux pour te mettre dans une bonne condition de stress!!!

Enfin c’est le 24 🙂 tu sens la magie de noël, tu cuisines des mets sortant de l’ordinaire (challenge de cette année faire un repas 100% vegan je t’en parlerai ;). ), tu sors les chemises pour tes hommes, tu revêts une jolie robe, tu prépares une belle table… Oui cette journée la est belle!

Le 25/12 ne devrait pas s’appeler noël mais plutôt effervescence! Les minots s’extasient devant les cadeaux, sont heureux et tu peux enfin passer un moment calme.. De courte durée mais calme quand même!!! Tu te sens bien, pauvre mais riche en souvenirs et émotions.

Les jours qui suivent la surexcitation des minots est revenus et toi tu es crevée … Tu veux dormir, être au calme et eux crient, se disputent car chacun veut que l’autre joue avec lui mais il ne veut pas car il veut jouer avec son jouet et ça ne va pas non plus car finalement il voulait autre chose … STOOOOOP!!! Tu en viens à sortir sous la pluie dans la boue à faire une balade pour crever ses boules d’énergie et toi prendre un bol d’air!!!!

Et comme si tu n’étais pas assez fracassée le bébé Spizou décide de ne plus faire ses nuits (déjà que les siestes sont courtes à cause du brouhaha ambulant!) et que le réveillon du nouvel an arrive à grand pas et qu’il faut préparer…

Retour au magasin bondé, le portefeuille qui continue à se vider et bim c’est parti!
Toast, fondue, chapeaux, cotillons et BONNE ANNÉE!!! Mais en vrai la spizmum est tellement naze qu’elle s’est couché avant minuit et les Spizman ont fait une fête comme si le village était venu…

Le lendemain matin tôt (merci bébé Spizou) j’ai eu comme cadeau une bonne heure de ménage tellement c’était le bazar! Je ne pouvais pas laisser bébé crapahutait dans tous ces cotillons…

Les jours qui ont suivis on était pour moi une mini dépression… Le silence me manquait terriblement, mon sommeil était plus que lamentable. Je ne supportais plus mes enfants, plus du tout! Ça suffit il faut que ça cesse retournez à l’école bordel!

Ce matin ce fut ma libération! Et vous écrire dans un silence parfait me fait un bien indescriptible… Certains diront que je suis une mauvaise mère. Si ça leur fait plaisir je leur dis oui! Car vu dans l’état que je suis je ne peux qu’être une mauvaise mère! Pour le bien de tous il faut retrouver notre routine!

Ciao Vacances de Noël!!!! Je te dis à l’année prochaine! Ne t’inquiète pas je t’attendrai toujours avec impatience car Noel c’est comme l’accouchement tu ne te souviens que des bons moments 🙂

Et vous heureux de la reprise?

Cand, spizmum

Quand Grabouillon Spizou est devenu un grand

Grabouillon Spizou c’est mon numéro 3. Pendant plus de 4 ans il était notre dernier, notre bébé…
J’ai eu du mal à le voir grandir et Spizdad n’en parlons pas!
Avec sa bouille d’amour, ces joues bien rondes, des bouclettes qu’on a mis plus de deux ans couper…

Il a perdu sa dent. Cette dent qui avait pointé le bout de son émail le 20 novembre 2009 soit 7 mois après son arrivé au monde 🙂 (merci Facebook d’ailleurs car j’ai pu retrouvé ce statut et pour tout t’avouer j’en ai eu les larmes aux yeux…)

photo(37)

Avec lui je n’ai pas galéré sur les poussés dentaires. Grabouillon était un bébé discret qui a fait ses nuits assez vite et qui avait cette capacité à jouer seul. Je pense qu’il s’était adapté à mon état de santé qui n’était vraiment pas bon… Et il m’a facilité la tâche.

Jusqu’à l’arrivé de bébé Spizou c’était notre dernier bébé chéri. Il en était devenu très capricieux et adorait faire tourner en bourrique son père. Son attitude nous exaspérait parfois. Mais bon on ne le voyait pas grandir.

Les gens, nos amis, la famille avaient « du mal » avec lui. Ils trouvaient qu’on laissait passer trop de choses qu’il fallait être plus sévère, plus ferme… Certaines personnes sont même aller jusqu’à le blesser en le traitant d’incapable, d’imbécile, de fillette car il pleurait trop. Nous l’avons protégé et plus jamais ça n’arrivera!

Que c’est fatigant de vouloir toujours qu’un enfant rentre dans le moule!

L’année dernière à l’école sa maîtresse n’a rien arrangé les choses et mon fils s’est refermé sur lui même. Toute fière elle me donna son livret scolaire en marquant qu’il était asocial, en retard de langage, qu’il ne faisait que ce qu’il voulait…. Si tu me lis Cécile sache que je te remercie car aujourd’hui Grabouillon ne changerai pour rien au monde d’école! Car à part la chaise de la punition tu ne lui a rien appris! Et je suis heureuse qu’il t’ai cassé les pieds avec son amoureuse! Car avec elle il riait mais un enfant qui rit ce n’est pas normal ça non plus!

Il a vu une orthophoniste qui avait fait le même bilan que moi. Il faut juste le laisser grandir….

Le livret a fini à la poubelle bien évidemment et celui de cette année montre bien que certaine maîtresse devrait penser à la reconversion professionnelle! Si j’avais été discipliné et que j’avais donné ces écrits mon fils aurai eu une étiquette. Avec rien, il montre juste qu’il est un enfant épanoui heureux bavard! (Oui oui!) souriant et discipliné...

Avec l’arrivée de bébé Spizou c’est sur qu’il a du laisser sa place de dernier et ça n’a pas été facile… Il y a eu des hauts et des bas mais ça s’est fait petit à petit.

La veille de mon départ à Paris il m’a dit qu’il avait mal en se brossant les dents.

Elle bouge!

Je le rassure que ce n’est pas grave qu’elle tombe, qu’une autre va venir à sa place.

Et la petite souris?

Oui je lui ai raconté l’histoire de la petite souris. Les débats sur le père noel, le lapin de Pâques, la petite souris sont pour moi très secondaire… Chacun fait ce qu’il veut. Être honnête oui, débile non.

Je ne me voyais pas arriver à Disney en disant à mes enfants
« Regarde le petit monsieur déguisé en Mickey!!! »
C’est magique! Après mes enfants savent que derrière toute magie il y a un « truc ».
Je ne me fais pas de soucis la dessus et on en parlera en temps voulu.

Bien sur il a perdu sa dent quand je n’étais pas la! Pourquoi donc? Parce que les enfants sont ingrats voyons!

Spizdad m’a envoyé : « ah oui au fait Grabouillon a perdu sa première dent! » A 22h autant te dire que mon tout petit dormait.

Et voilà tout un parcours entre ces deux dates… Il aura fait temps de choses entre ce 20 novembre 2009 et le 3 décembre 2014!

En rentrant j’ai mis sa minuscule dent dans une boîte… Et mon fils prend de l’autonomie car

« tu comprends maman je suis un grand je perds mes dents!!!! »

Bon après ce n’est pas miraculeux et il s’amuse encore à capter l’attention pour rester petit mais moi sa maman,sa spizmum je la vois cette différence.

photo(3)

Cand, Spizmum

Non mais sérieux TAIS TOI!

unnamed

Il y des enfants bavards, il y des enfants qui sont de vrais pipelettes, il y a des enfants qui sont des moulins à parole et il y a grand Spizou qui est tout ça EN PIRE (si si jte jure)

Ça doit être génétique car moi même (j’avoue) étant petite je saoulais littéralement mon entourage. Mais j’avais peut être l’age de 4 ans pas 9! Certes je parle beaucoup, j’aime mettre du cœur à raconter une anecdote… Mais chez mon grand c’est à la limite de la pathologie!

La maitresse n’en peux plus de lui dire de se taire alors que ça ne fait que quelques mois qu’elle le côtoie! Du coup à force de blablater il commence à prendre du retard dans les apprentissages et là je dis STOP!!!

Le truc de mon grand c’est qu’il ne parle pour ne rien dire…
Tu vas être entrain de discuter du programme des menus de la semaine qu’il va te sortir qu’il était 30 élèves dans la classe l’année dernière (mais qu’elle est le rapport????)

Au début on en rigole mais à la fin tu n’as qu’une envie c’est qu’il s’arrête! Et même si tu lui dis gentiment (ou pas oups!) il va continuer et continuer…
Le silence n’est définitivement pas son ami..

C’est agaçant ça manière d’imposer un nouveau sujet. Tu as l’impression que ce que tu racontais devait l’ennuyer puisqu’il parle d’autre chose?

Et après il se victimise en disant qu’on ne le comprend pas….qu’il adore parler, que ça lui plait!

Le pire c’est devant un film. Il va dire tout ce qu’il voit!
Tu as vu elle a un pull rouge
Ah ça c’est trop drôle
Oh un gâteau ? Au fait demain on peut faire des pâtes?

Comment garder son calme face à ça!

Et des que le ton monte et qu’on lui pose des questions il se met à parler tout doucement …. Désespérant!

Le soucis c’est qu’il n’écoute personne à force de se concentrer à son monologue…

Comment apprendre à un enfant à écouter?

Avec sa maîtresse nous venons de lui apprendre de tourner sept fois sa langue dans sa bouche mais pour de vrai! J’avoue ça me fait rire de le voir galérer et me dit qu’il sera le pro de la galoche qui sait?!

J’espère qu’avec l’âge (l’espoir fait vivre) il va se calmer sur la parlotte car j’avoue que pour le coup je commence à avoir du mal à l’écouter … Je l’entends mais je ne prête guerre attention à ses paroles.

Je me suis rendue compte aussi qu’il disait rarement les choses importantes ou bien plus tard. Mardi dernier j’appris que deux camarades ont été très punis car il s’était moqué méchamment de grand Spizou la semaine d’avant….

Du coup je lui ai proposé nos 10 min du soir avec le top et le flop. J’avais vu ça dans un film (je ne sais plus lequel d’ailleurs) et je trouve ça bien. En gros tu racontes ton top de la journée et ton flop. Ça permet de faire le bilan, de dire les choses simplement et revoir sa journée ensemble. J’espère que ça nous permettra de ne pas passer à côté de quelques choses qui aurait dû être dite 😉

Et chez toi bavard ou timide ?

Cand, spizmum

Quelle maman je suis?

IMG_0249

C’est une question que je me pose, me repose… Une sans cesse remise en question pour m’améliorer. Suis je la maman que je veux être?

Quand je lis des statuts, des articles je me dis que l’on se ressemble toute ou au contraire…

Première constatation évidente je suis une maman à garçons!

Avec quatre zigounettes à mon actif est difficile de ne pas s’en rendre compte! Qu’est ce que cela implique? La première chose qui me vient à l’esprit c’est quand les gens me disent « ça doit être sport! » Personnellement je pense que d’avoir 4 enfants c’est sport que ça soit filles ou garçons. Il y a toujours autant d’habits à préparer, de câlins à fournir, de ménage à faire….

Je suis en mode GARS lorsque je dois trouver des cadeaux par exemple. Les monsters high, les barbies, Violetta, bijoux fantaisies, ballerines sont bannis de mes listes. Je suis devenue une pro des pokemons, des legos, des voitures et des dinosaures! J’avoue que je m’en réjouie guère mais je m’adapte à leur bonheur, c’est ca une mere?

Les habits aussi, vive jogging et baskets! Heureusement la mode évolue et que l’on arrive à trouver des trucs sympa mais la mode féminine restera bien plus variée et me laisse rêveuse…

Je suis en mode GARS quand je leur parle. Je parle cash, je vais rarement dans la dentelle!

Le miel, les douceurs font aussi partis de mon quotidien mais ce n’est pas ma force. J’ai l’impression qu’aux garçons il faut toujours et encore répéter et rappeler tout! Ca me fatigue que chez eux rien n’est automatique…. D’ailleurs lorsque je m’absente papa oublie de répéter « le linge sale dans la machine, mets le bol dans le lave vaisselle, n’oublies pas de te laver les mains après d’être aller aux toilettes…. » et ma maison ressemble à un chantier. Remarque Spizdad est un gars après tout!

Une maman de Gars par les jeux. Ballon, vélo, batailles, concours de rots sont mon quotidien. Et mon kiff suprême c’est de les gagner et les entendre dire « Ouahou! Maman tu déchires ! »

Je suis une maman organisée avec des listes, pleins de listes! Je dois mettre tout par écrit pour y voir plus clair. J’ai besoin de mettre pleins d’alarmes sur mon portable pour me rendre compte que je suis « dans les temps ». J’évite ainsi à me sentir dépasser car je suis déjà bien assez fatiguée pour m’en rajouter avec du débordement et des oublis… Du coup je collectionne les carnets, je suis fan, j’adore ça ! Tu veux me faire un cadeau un joli carnet fera mon bonheur 🙂

Je suis une maman avec des règles. C’est comme les listes pour moi c´est vital et pour eux aussi. Avec les règles que l’on a établis ensemble et que l’on modifie si elles sont « trop dures » mes minots savent ou ils vont et ne sont pas sans direction. Je veux me sentir libre de les amener partout avec moi que ça soit au restaurant, au parc, à l’étranger sans ressentir une perpétuelle gène car ils font n’importe quoi car au fond ils ne savent pas ce qu’ils peuvent faire…

Je suis une maman rêveuse qui aime le silence (oui oui je te jure!) qui aime faire la marmotte un dimanche sur deux, qui aime s’adonner à des loisirs créatifs, qui aime lire. Ça me rend heureuse et si je le suis mes minots le sont aussi.

Je suis une maman blogueuse. Qui passe beaucoup de temps sur le Pc et le portable le soir. Mais dans la blogo j’ai rencontré des personnes avec qui je partage tellement que je me sens moins isolée, moins seule dans mes galères de mum. Avec mon blog je peux tout dire et poser ce que je ressens. Je peux aussi garder mon jardin secret de ma vie réelle et ça ne dérangera personne. Avec le blog j’apprends des astuces, des DIY, des méthodes que je fais avec mes minots et nous en sommes ravis.

Je suis une maman fatiguée. Des mois et des mois que je n’ai pas fait une nuit sans interruption. Ils sont tellement en forme ils n’arrêtent pas et moi j’aimerai des fois trouver le bouton OFF. Quand je n’en peux plus, que tout m’insupporte je ferme les yeux et me revois à Rio aux pieds du Corcovado avec ma belle sœur. Merci à elle et mon frère de m’avoir fait vivre ce rêve qui me permet de m’évader encore aujourd’hui 🙂 Ils m’epuisent par leur vitalité et prie pour que le soir arrive avec sa copine la tranquillité. C’est ça dans ma vie il y a des hauts et des bas. Ça doit être sûrement pour éviter de se faire chier avec madame routine. Les journées dures existent pour que l’on apprécie les minutes de calmes 😉

Je suis une maman maternante, toujours inquiète pour mes petits, ne supportant pas les voir souffrir… Je m’octroie le droit des choses avec mon dernier que je n’aurai jamais imaginé faire avant (et le regrette d’ailleurs). J’allaite toujours et je le vis très bien. Des fois j’ai des coups de mou et je me dis que je pourrai être plus libre mais je le regarde et j’oublie. Ça passe tellement vite et je sais très bien que je ne l’allaiterai pas jusqu’à ses 20 ans! On cododote encore (aussi oui…) mais quand je lis des mamans qui n’ont plus le plaisir d’avoir leur minot s’endormir contre elle moi j’ai mon bébé bonheur qui se love contre moi et me tient toutes les nuits. Il est tout petit, c’est un bébé et il a bien le temps de devenir un grand indépendant!

Mais être mère c’est quoi après tout c’est se démultiplier, s’adapter, entendre les même questions, faire les même tâches jour après jour, c’est se battre contre soi même et contre les autres parfois. C’est aimer sans compter, c’est aimer  dans le respect, c’est respirer ses minots, c’est rire, c’est pleurer.

Dans mon miroir je vois cette femme de 31 ans aux traits légèrement tirés qui apprivoise avec fierté ses rides du sourire.

Quel mère je suis? Je suis mère et c’est tout 🙂

Cand, leur Spizmum ❤

Équipe éducative : des solutions pour les enfants malentendants

IMG_0583

Vendredi dernier j’ai eu rendez vous a l’école avec l’équipe éducative pour nounou Spizou. Il y avait sa maîtresse, son AVS, une ASH, le référant de la la MDPH du Morbihan, son orthophoniste, la directrice, nounou Spizou et moi (biensur bébé Spizou ..)

Nous étions la pour faire un bilan sur sa vie à l’école, à la maison et chez l’orthophoniste.

Ces réunions sont nécessaire car elles permettents de mettre en place de nouvelles choses pour améliorer son quotidien d’élève avec son handicap. Il faut apprendre à être patient car les conclusions de celles ci n’amènent pas les solutions tout de suite.

Il était très important pour moi d’entendre toutes ces personnes qui le côtoient seul sans moi.

Est il différent?

Est il à l’aise?

La première constatation c’est que Nounou Spizou est le même qu’à la maison. Ce qui veut dire que sa baisse auditive s’est fait ressentir aussi à l’école.

Depuis le début de l’année il était plutôt un élève studieux, appliqué, sans soucis relationnel, toujours en quête d’apprendre. Un élève modèle? Presque aux dires de la maitresse…

Mais ça baisse auditive fait qu’il se rebelle, répond et veut moins « s’y mettre »…

Normal lorsque l’on ne se sent pas bien non?

Après l’orthophoniste a parlé de son niveau de ses capacités … une petite claque quand je l’ai entendu décrire les faiblesses de langages de mon fils. Je n’ai pu m’empêcher leur rappeler qu’il y a deux ans il ne parlait quasiment pas!

Nounou a pu s’exprimer et émettre sa demande de pouvoir entendre sa maitresse directement dans ses appareils car « je l’entends mal quand elle se tourne et j’ai peur de ne plus savoir »

C’est fou comme mon cœur se serre lorsque je l’entends parler de se qui ne va pas…. Mon cœur bat la chamade lorsque je constate la maturité qu’il a !

Même l’équipe éducative reste ébahi par sa force de caractère et sa facilité a cloué le bec par ses phrases si adultes! Ne grandit pas trop vite mon fils même si je peux comprendre que ta différence t’y force… Comme dirai Spizdad il se blinde!

A l’issue de cette réunion je repars avec un dossier à remplir (encore…) pour qu’il bénéficie d’une AVS pendant 15h/semaine au lieu de 9 et qui est spécialisé dans les enfants malentendants.

La demande portera aussi pour l’intervention du équipe qui viendra lui apprendre à lui et a nous le LCP et une psychologue toujours spécialisée viendra dans son école une fois tous les 15 jours pour l’écouter dans ses colères.

Bien sur cette demande porte sur un micro HF pour qu’il entende tout le temps la maitresse!!!! Surtout qu’il va devoir apprendre des choses de plus en plus complexes qui demandent beaucoup de concentration.

Je suis agréablement surprise de voir tous ce qui peut être proposé pour les enfants malentendants!!!! Après je ne sais pas combien de temps cela va prendre mais la MDPH va connaitre ma dextérité!!!!!!!

Le combat continue et je trouve que nous avons vécu une belle victoire!!!

Ccand, Spizmum

On va voir les vaches?

IMG_0585

J’avais envie de te parler de notre vie à la campagne.

Un chemin long et tortueux a été fait avant de débarquer dans cette bourgade. Mais finalement comment en étions nous arrivés là?

Non, nous n’avions pas déménagé à cause d’une mutation.

Non, nous n’avons pas déménager pour se rapprocher de nos familles.

Non, nous n’avons pas déménagé pour de graves soucis de santé.

Nous avons eu envie d’offrir une qualité de vie meilleure à notre tribu. Oui oui c’était « juste » pour ça.

Quand nous avons visité notre future maison je nous revois dans la voiture, grimper cette côte avec de chaque côté des vaches.

Non mais tu rêves Candice JAMAIS tu me feras vivre au milieu des vaches!

Et nous avons vu notre maison. Le Stephane Plazza de M6 dit que c’est les 90 premières secondes qui font un choix. Ça nous a pris moins que ça!

Un coup de cœur, pire un coup de foudre!

Notre maison au milieu du village est juste comme on la souhaitait et qu’est ce qu’on l’aime!

Nous nous sommes intégrés à notre voisinage, nous apprivoisons notre environnement.

Deux fermes à vaches, une écurie, une dizaine de poulailler et des champs à perte de vue.

On gambade, on balade, on respire (des odeurs parfois nauséabondes…), on va voir les vaches!

IMG_0738

Qu’est ce qu’elles sont curieuses les madames et pas un brin sauvages!

Le truc que préfère Grabouillon c’est quand elle se cure le nez avec leur langue (beurk). Il est fasciné par elles, il les aime et si il ne pleut pas (ce qui arrive très régulièrement quoique dise les gens) il me demande d’aller leur rendre visite 🙂

Notre voisin agriculteur est venu me retourner la terre de notre futur potager. Il a vu grand quand même mais bon comme il dit: « c’est qu’vous êtes nombreux quô même! »
Il va y avoir du travail, je vais apprendre 🙂

D’ailleurs si tu as des conseils je suis preneuse!

Je suis tellement contente d’avoir fait ce choix pour eux, pour nous!

Bebe Spizou va grandir dans un environnement accueillant, naturel et épanouissant!

La campagne ça nous gagne! Et l’apaisement devient un mode de vie.

Et vous vous voulez voir les vaches ?

Cand, Spizmum

Et c’est réparti pour un tour!

reprise

Voilà ce matin nous avons retrouvé notre rush pour le départ de l’école.

Le premier bilan est qu’aucun des trois étaient super mega content de retrouver ce chemin ….

Le plus stresser était nounou. Hier soir il nous a avoué avoir des difficultés à entendre correctement tout le temps… Il n’arrive pas encore à le dire librement à la maîtresse car il a peur de déranger! J’ai pris rdv avec l’audioprothesiste pour qu’il vérifie l’efficacité de ses appareils et la semaine prochaine nous faisons une équipe éducative pour mettre en place des améliorations pour lui (je t’en parlerai dans un prochain billet sur ce qui existe pour les enfants malentendants 😉. ) Bien sur nous avons passé du temps avec Spizdad pour le rassurer, lui montrer qu’il ne restera pas dans cette situation, que nous allons gérer sa gène.
Il s’est levé de bonne humeur, confiant et heureux!

Grand Spizou lui redoute la punition… Et oui monsieur devait lire un livre car il participe aux prix des incorruptibles et il l’a « oublié » dans la classe… Donc je lui ai demandé de ne pas faire preuve de lâcheté en disant qu’il y a délibérément oublié. Je sais c’est vache, je sais il sera puni mais il ne se dira plus qu’il a le choix de faire ou pas ses devoirs ;). De plus cette après-midi il a rendez vous avec Rimbaud et je ne suis pas peu fière de l’avoir barbé pour qu’il s’applique dans l’apprentissage de la poésie car il la connais parfaitement 🙂
Il s’est levé, dégouté car ce matin il a voile et il pleut à torrent …

Grabouillon Spizou est celui qui n’a pas exprimé de sentiments face au retour à l’école… Il s’en fou, la chose qui l’intéresse c’est que dans 7 semaines c’est les vacances de noël et je sens bien que l’on va en baver …

Et ces vacances alors?

Nous avons pu apprécier vraiment notre nouvelle vie! Pas un jour sans balade ou partie de jeux dans le jardin! Tellement dehors que les activités manuelles ont été mises de côté pour plus tard!
Du beau temps, de la douceur et aucune règle (presque…). Nous avons profité de nous, reçu de ma famille 🙂

Bilan de Toussaint plus que positif et la reprise est plus douce.

A part pour moi qui a fait ma flylady dans ma baraque tellement le passage des minots fut chaotique!!!

Nous allons préparer avec soin notre demeure pour l’arrivée de Noël. Décoration, sapin, gateaux, chocolat… Ca s’annonce bien tout ça!

Et vous votre reprise?

Ccand, Spizmum