Say you won’t let go

Comme si James Arthur avait écrit cette chanson pour nous…

Comme si je lisais dans ses yeux exactement cette phrase lorsqu’il me regarde alors que je cherche, que je me cherche.

Je me suis perdue ces derniers temps ou j’ai perdu trop de temps je ne sais pas trop.

Ai je trop donner? Me suis je oubliée dans le tourbillon de la vie?

Quand j’ai commencé à sentir ce vide, il ne m’a pas écouté, pas compris.

Quand j’en ai parlé à mes amies, elles n’ont pas compris, se sont mises en colère.

Dans cette histoire celle qui comprend le moins mon état est bien moi.

Je suis quelqu’un qui aime la vie, les rires , la danse des sourires sur le visage des gens que j’aime … aujourd’hui je dois réapprendre à aimer cela.

Je suis quelqu’un de passionnément amoureuse et aujourd’hui je réapprends à connaitre chaque centimètre de son corps comme si je ne le connaissais plus.

Je suis quelqu’un de créatif qui se retrouve dans une impasse car chaque divagation lui parait impossible.

Tous les jours le soleil se lève et tant de fois j’aimerai rester dans le noir ou me lever en me disant que cet état est derrière moi.

Mais je sais que j’avance petit pas par petit pas.

Déjà car ma moitié m’a enfin comprise et entendue. Car j’ai eu la liberté de verser mes flots de larmes sur son épaule sans jugement.

Non je n’ai ni besoin de coup de pied au cul, ni que l’on me force à quoique ce soit. J’ai besoin de me retrouver.

Alors je préfère m’isoler avec ma tribu dans une bulle, notre bulle.

Pas de réseaux sociaux, peu de téléphone, juste eux . Ce besoin de respirer leur odeur pour me sentir vivante.

Je pense sincèrement que je me suis laissée trop de coté au profit de la bienveillance pour les autres. J’ai pris trop de pincettes avec tant de personnes qui ne se sont jamais gênés de me faire du mal sans que cela les empêche de se regarder dans une glace.

Alors stop!

On se reconstruit ensemble un peu plus chaque jour, on s’aime toujours plus fort.

Heureusement que j’ai un travail agréable avec une bonne équipe cela me parait moins difficile comme cela.

Mon état ne me cloue pas au lit ou dans mon canapé car il me tient la main pour m’aider dans TOUT. Même faire les comptes commence à me donner un léger rictus sur le coin de la bouche.

Il essaye de me surprendre, de me faire plaisir.

Il supporte mes changements d’humeur…

Bien évidemment vous vous demandez ce que j’ai? Pourquoi la mère de famille de 4 enfants avec son mari sa jolie maison et tout le toutim est dans cet état là?

On a cru à une dépression. On a cru à un burn out. On a cru tellement de choses…. Mais non.

Mais ça je vous en parlerai plus tard et avant de juger, de dire des paroles vaines prenez soin de votre jardin, de vous.

Candice

 

Oui moi aussi j’aimais la lumière du couloir 

23h20 je pars me coucher.

Je fais doucement dans l’escalier pour que le bois des marches  ne craquent pas trop sous mes pieds.

J’allume la lumière de mon portable afin de les voir. De les savoir bien pour dormir est une chose vitale c’est viscérale et je pense que ce sera une routine difficile a mettre de côté lorsqu’ils quitteront le nid.

Pour l’instant j’en profite ils sont encore petits c’est juste un constat une projection dans l’avenir comme celle de la période de l’adolescence où tu te rends compte que tu vas la vivre pendant 15 ans de ta vie! (15 ans bordel!) Bon là je m’ eparpille et vous vous demandez sûrement pourquoi ce titre?! Bon revenons à nos moutons heu de nos lumières.

Donc après avoir fait mon petit tour je m’en vais enfin me coucher. Et d’habitude je baisse la lumière des WC qui se trouve juste en face de la chambre de petit spizou car je la trouve trop forte. Mais j’ai toujours cette  appréhension  (cette horrible terreur plutôt car dans moins de 5 secondes je vais entrer enfin dans ma chambre et me plongeait dans le lit. Mais si par malheur il se réveille, je sais que je ne retrouverai pas mon lit avant un loooooong moment) (cette parenthèse était beaucoup trop longue) (pardon)

Mais là ce soir alors que j’allais baisser la lumière j’ai eu ce souvenir d’enfance qui me rappelait que moi aussi petite la lumière dans le couloir était mon réconfort avec mon « petit coton ». J’ai eu un souvenir d’enfance, un souvenir d’un sentiment d’apaisement de bonheur.

Alors finalement je n’ai pas baissé la lumière et je sais qu’il ne se réveillera pas car il sera bien comme ça maman l’était à son âge.
C’était juste magique et c’est sur ce doux souvenirs que je m’en vais dans les bras de Morphee
Bonne nuit les copains
Candice

Avoir du temps libre 

​Ça y est j’ai repris depuis mercredi une activité professionnelle dans une entreprise en tant que commerciale.

Mon activité d’auto entrepreneur était dure à développer dans l’endroit où nous avons décidé de faire vivre notre famille.

Il fallait pour assurer une vie confortable trouver un emploi stable et de ce fait viser le CDI.

Depuis mercredi un nombre incalculable d’informations arrivent directement dans mon cerveau et j’avoue le soir je frise la surchauffe. Mais c’est tellement intéressant que je ne m’en plaindrait pas pour le moins du monde.

Écouter, observer, apprendre et comprendre est un challenge qui me passionne. Je n’ai jamais eu peur de la nouveauté et encore moins travailler davantage pour me perfectionner.
Forcément qui dit commerce dit horaires de dingue afin de trouver un véritable rythme. Un travail autonome signifie rigueur et organisation.

Ma vie était déjà multi tâches aujourd’hui elle est remplie d’obligations et le soir quand enfin je me glisse sous les draps je m’endors en 2 minutes chrono.

Mon mari travaille d’après midi et de soir. On se croise sans cesse. C’est comme ça me direz vous et je suis entièrement d’accord avec vous. Simplement entre travail, enfants, travail auto entrepreneur je me rends compte que le plus difficile à mettre en place sera les temps libres!

Je le sais je n’arriverai pas à être épanouie si je n’arrive pas à trouver des moments pour souffler et profiter d’un temps off.

Alors je réfléchis à comment nous allons jongler pour y arriver. Comment notre équipe familiale va fonctionner afin que chacun y trouve son compte sans être mis à l’écart. 

Déjà la première chose sera de ne point prendre la tête pour les choses futiles. Une erreur, une incompréhension ne prendront plus 2 jours avant d’être résolu. Il n’est pas compliqué de dire pardon et le temps passe trop vite pour faire preuve d’orgueil.

C’est vrai que les enfants vont moins nous voir  mais les personnes qui nous aident pour les chercher à l’école, les surveiller en notre absences sont des personnes en qui nous avons confiance et que les enfants aiment beaucoup.

Le week-end est off pour nous. Les enfants sont notre priorité. On profitera d’eux à 100%. Quitte à travailler le vendredi soir jusqu’à pas d’heure le samedi et dimanche ça sera pour nous.
Des temps libres de qualité!

On se mettra en mode cocon pour que chaque minute soit un doux souvenir. Notre travail sera le fruit d’une quiétude avec eux.

Ce changement de rythme ne sera que bénéfique pour nous tous. Chacun y apportera sa pierre et nous nous soutiendront dans tous ce que nous entreprendrons. 

Du temps libre avec les gens que l’on aime.

Jamais je ne laisserai de côté mes ami(e)s chers à nos coeurs et je garderai mes rendez vous mensuels avec ma gwenou de la molle fesse, mes sorties dominicales au marché avec mes voisins pendant que ma maisonnée roupille. Je m’arrangerai pour profiter de ma Elo quand elle montera voir sa marseillaise bretonne. Et nous continuerons nos soirées prévues (ou improvisés ) avez nos amis. On aime ça et nous avons besoin de ça.

Le temps libre pour ne pas être un robot sans émotion.

Cette semaine dès que j’arrivai à la maison je me suis mise en mode robot pour effectuer les tâches de la maison. Je ne peux pas vous dire si le sourire était sur mon visage tellement j’étais en mode automatique.  Je me suis rendue compte qu’il fallait que je m’organise mieux et différemment d’avant pour que les tâches ne soient pas désagréables ou un poids.
Par exemple je cuisine de plus en plus avec mon grand. Il veut arriver à terme à pouvoir faire de bons petits plats pour nous 6. Il est en bonne voie et du coup la confection du repas devient un moment privilégié avec lui.
Je garde un point d’honneur au bain de petit spizou et j’attends toujours que nous ayons les doigts frippés pour sortir du bain et non je ne gagnerai pas du temps sur cela. Nous en avons besoin!
Le rituel du coucher est devenu plus long pour parler, évacuer et répondre aux questions de Nounou et Grabouillon Spizou. Ce n’est pas grave si l’heure du coucher s’est décalé de 15 à 30 minutes. 
Tu l’auras compris pour l’épanouissement de chacun nous devons prendre soin de nos moments entre nous. Pour vivre de façon équilibré ne pas oublier nos moment de libre. Je ne souhaite pas laisser de côté mes propres passions, mes passe temps si précieux qui me permettent de me reconnaître devant le miroir. Cette nana qui lit, s’évade, créé, écrit et c’est bien pour cela que je ne laisserai pas mon petit blog! 

Allez je file j’ai un repas à quatre mains à préparer 😉

Candice, working-mum 

L’impression d’être plusieurs dans ma tête…. Vive le sevrage!

Cela fait bientôt 3 semaines que que le tabac fait presque plus parti de ma vie.

Pourquoi presque?

Il y a trois raisons à cela:

  1. Mon mari fume toujours.… Du coup je sens le tabac malgré moi. Ce n’est pas facile tous les jours surtout après une journée stressante avec avalanche de mauvaises nouvelles… Et puis c’était un de nos moments à nous quand on se retrouve dans l’atelier (oui on ne fume pas dans la maison) et que l’on papotait de nos journées. Je recommence petit à petit à l’accompagner car j’ai passé le cap de ne plus avoir cette envie pressante de fumer mais cela reste un combat. Donc on essaye de se donner de nouvelles habitudes mais ce n’est pas évident.
  2. J’ai fait une soirée entre amies et oui j’ai fumé une cigarette pour accompagner mon fromage et mon vin. C’était dans l’ambiance et cela ne m’a pas fait retomber dans la tourmente du tabac. Je pense que l’on peut se sentir libre. L’interdit est toujours plus dangereux qu’une entorse à la règle. Cela m’a permis de ne pas me focaliser sur l’envie et de passer une excellente soirée. Je ne considère pas cela comme un échec. Je suis absolument consciente que ce n’est pas bien pour mon corps et mes raisons d’arrêter son bien encrées. Mais bon c’est dit. Il faut savoir rester honnête.
  3. Le sevrage est une période ou tu vis sans cesse avec le monstre du tabac. C’est vraiment un monstre! Ton corps réagit au manque et il m’a été très difficile de combattre. Cela a duré 2 grosses semaines, mais n’a pas remis ma décision en doute. Je sais qu’il faut passer par là. Je vais te décrire ce qu’il se passe pendant cette étape qui peut être plus ou moins longue selon les personnes.

 

Le sevrage et ses symptômes ( ou comment tu sens que la schizophrénie te guette!)

Le premier a été pour moi l’envie obsessionnelle de fumer! Cela a duré 2 semaines et tu as l’impression d’y penser 24h/24 (oui jour ET nuit)! Il m’est même arrivée d’en rêver! Toute la journée quoique je fasse j’y pensais. Une véritable torture! C’est sans compter le nombre de « tu tiens? » que tu entends à longueur de journée…. Clairement il faut te dire que ça va passer, que 2 semaines c’est rien et qu’au fil des jours tu arrives à gérer de mieux en mieux. Je suis sortie de cette période et j’en suis bien contente.

Le second fut mes insomnies avec crise d’angoisse! (ouais rien que ça!) Franchement je m’y attendais mais je ne pensais pas à quel point cela aller être INVIVABLE! J’en est pétée les plombs, j’avais l’impression de devenir complètement zinzin! C’est à ces moments là que j’ai compris la définition de drogue… J’en fais de moins en moins, je fais très attention à mon rituel pour le coucher (que tu retrouves ici). Et quand cela m’arrive je dois me changer les idées soit en faisant des exercices de respiration soit…. en réveillant mon mari! Bon j’espère tout de même que ça ne m’arrivera plus du moins pour cette raison.

Le troisième est l’envie incontrôlée de manger. On pourrai m’appeler « bouffe tout ». Du salé, du sucré, des trucs loin d’un bon équilibre alimentaire…. J’ai du me faire des journées avec 6 ou 7 repas. Par contre tu te rends compte très rapidement qu’il ne faut pas que ça dure et j’ai trouvé quelques petites astuces pour ne plus abuser. Je « grignote » plutôt des fruits par exemple et je prends un petit déjeuné digne d’un palace (sauf les matins d’insomnie…). Je teste les smoothies, les porridges, les confitures trop bonnes de ma voisine sur du bon pain. Le ventre bien rempli j’arrive à tenir assez facilement jusqu’au déjeuné. La cigarette est un coupe faim, il faut revoir son alimentation c’est absolument nécessaire!

Le quatrième est la toux….(accompagnée de son huitre beurk). Je tousse gras tous le temps, je meurs si je n’ai pas de mouchoirs sous la main. C’est clairement immonde mais cela veut dire que mon corps se nettoie! Donc je suis sur la bonne voie mais bon pendant 1 mois voir un peu plus tu oublies ton côté glam.

Allez une petite dernière, que tu attends avec impatience je le sais bien. L’IRRITABILITÉ ! Tu n’y échapperas pas crois moi mais après il ne faut pas que l’arrêt du tabac devienne une excuse permanente à ton comportement infecte! Depuis 3 semaines j’ai demandé pas mal de fois pardon à mes enfants et mon mari pour mes réactions au quart de tour. Puis tu as beaucoup de mal à accepter que les autres soient irritables (ben ouais quoi ils n’ont pas arrêté de fumer eux!) Franchement ne reste pas comme ça, ça ne sert à rien à part te faire rentrer dans une sensibilité extrême ressemblant par moment à de la dépression.  J’ai réglé le problème par l’euphytose et ça marche très bien.

Allez bientôt le cap des 1 mois, on tient le bon bout !

A la semaine prochaine et courage!

Candice

 

 

Ces soirées là

Comme dimanche dernier je vous ai laissé le choix et le choix fut si draconien pour vous que 3 sujets sont arrivés à égalité. .. Bref vous me mettez dans la panade les gars là!

Du coup j’ai du choisir car n’oublions pas on est dimanche et je n’ai pas envie d’écrire 3 articles alors que je suis en pyjama, comme la totalité de ma tribu, entrain de buller, rêver, laisser passer le temps en me remettant de ma soirée d’hier (si tu es sur Snapchat tu comprends pourquoi!).

Alors j’ai choisi et j’avais envie de vous parler de mon coup de cœur de la semaine.

Ces soirées là

Elles se passent une fois par mois avec celles qui me font mourir de rire.
Une soirée entre nanas sans prise de tête, décompression totale et délires garanties.
Elles sont une bulles d’oxygène dont je ne pourrai plus me passer.

Elles sont la vraie vie! Pas la vie de « derrière ton ordi », elles sont authentiques et font grandir ma case à souvenir.

Pendant ces soirées on oublie les tracas ou plutôt on en rigole, on prend du recul.
On s’en fout de ce que peuvent dire où penser les gens, on est bien ensemble et finalement c’est le principal.

Ces soirées là on a 10, 15, 20 ans et on se réveille avec nos 30 en pleine face mais tant pis on est heureuse.

Ces nanas là je les aime telles qu’elles sont et je suis sans filtre avec elles c’est juste parfait.

Plus les mois passent plus c’est fort! On se connaît, on s’épaule, on se tient la main, ON PARTAGE!

Mon coup de cœur de la semaine c’est elles et tout ce qu’elles m’apportent. C’est cette amitié belle comme un diamant et précieuse comme un bijou.

Bref tu l’as compris il faut vivre intensément, rire beaucoup et pleurer de joie avec des personnes que tu aimes et laisse le reste de côté.

je vous souhaite une bonne fin de dimanche et à la semaine pro pour un nouveau défi!
Tschüss
Candice

Retrouver la forme après les fêtes

Le mois de décembre est synonyme de repas gargantuesques, fêtes de famille ou entre amis et de coucher tard. Le combo gagnant pour commencer l’année sur les rotules!

C’est un peu mon cas (voir même beaucoup) avec mention spécial aux deux Spizman nés en décembre ce qui a multiplié par deux les repas et gâteaux « loin d’être léger ». De plus pendant les vacances nous autorisons les enfants à veiller. Bref, il faut que l’on se reprenne!

Alors voici quelques conseils pour retrouver la forme après les fêtes.

Le premier conseil serai de se coucher tôt (ou du moins pas trop tard). Il faut se réhabituer à se coucher à heure fixe afin que votre corps puisse récupérer. Cela vous permettra également si une nuit pourrie se présente (grâce à nos bambins) de pouvoir mieux gérer.

Ici, j’ai une alarme pour 22h30 pour me mettre au lit et lire tranquillement jusqu’à 23h où j’éteins les lumières et me plonge dans les bras de Morphée. Les premiers jours de janvier mon corps ne voulait pas se mettre en mode dodo, du coup quelques petits exercices de relaxation m’ont beaucoup aidé à retrouver le rythme.

 

Le second conseil est de manger léger (oui c’est la fille qui a snapé sa tartiflette d’hier qui dit ça…) Même si un petit écart de temps en temps ne fait pas de mal il est important de revoir son alimentation. Manger trop fatigue l’organisme. Manger beaucoup de légumes (avec des soupes par exemple) et limiter la viande le soir. Ainsi vous prendrez soin de votre appareil digestif que vous avez mal mené depuis quelques semaines et il saura vous le rendre, croyez moi! C’est peut être l’occasion de tester de nouvelles recettes et d’apprécier des saveurs peut être trop méconnu de votre foyer.

Ici, la soupe fait des heureux avec pleins de tips (morceau de fromage, tranche de dinde, croûtons ..) à rajouter selon les goûts de chacun, les enfants en sont fans et nous aussi.

 

Le troisième conseil sera de faire de l’exercice. Je suis consciente qu’il y a des réfractaires du sport mais ne serai-ce qu’une demi heure de marche dehors ne pourra vous faire que le plus grand bien! Si vous souhaitez vraiment vous remettre au sport sans pour autant vous inscrire dans une salle il existe soit des cours de sport sur internet (je vous conseille de lire l’article chez ma copine Cynthia Maman bavarde à ce sujet) soit des challenge (top body challenge ou bikini challenge) avec des fiches à imprimer avec les exercices à faire pendant une demi heure environ.

Pour ma part j’ai opté pour la marche et le yoga et j’avoue qu’à presque mi-chemin de janvier je me sens déjà beaucoup mieux.

 

Bon et puis le dernier conseil sera évidement d’arrêter les boissons sucrées, alcoolisées ... Bon je ne vous dis pas de les éradiquer toute l’année mais de les limiter à vos soirées entre amis. Privilégiez plutôt l’eau minérale, les infusions, les smoothies, toutes boissons qui vous permettrons de vous sentir mieux car elles aideront à l’élimination des toxines.

D’ailleurs voici une petite liste de cure de jus que vous pourrez faire selon votre besoin.

Pour la dépression : Carottes, pommes, épinards, betterave

Pour le rhume: Carotte, ananas, gingembre, ail, curcuma

Pour la migraine: Pomme, concombre, chou kale, céleri, gingembre

Pour la détox reins: Carotte, pastèque, concombre, coriandre

Pour la fatigue: Carotte, betterave, pomme verte, citron, épinard

Pour l’indigestion: Ananas, carotte, betterave, citron

Pour le stress: Banane, fraise, poire

Allez au boulot pour retrouver la forme et peut être vous permettre de tenir quelques résolutions.

Candice

Substituts et méthodes pour arrêter de fumer

Et voila une semaine que j’ai arrêté de fumer (youhouuuuu). Bon ce n’est pas sans peine… Je me suis posée la question de « me faire aider » car la pression était bien trop forte et que j’avais du mal à rester zen face à l’énergie débordante des enfants et leurs bêtises incessantes.

 

Donc le premier conseil que je donnerai c’est de prendre rendez vous avec son médecin traitant pour en discuter. Ce n’est pas une preuve de faiblesse que de prendre des substituts ou de demander de l’aide, personne n’est dupe pour savoir qu’arrêter de fumer est vraiment une épreuve à part entière.

 

Donc voici la liste des substituts et des méthodes pour t’aider à arrêter de fumer.

Au niveau des substituts nicotiniques (oui c’est bien elle qui te rend dingue dingue dingue). ils ont pour fonction de diffuser de la nicotine de manière lente et régulière permettant ainsi de se libérer petit à petit de sa dépendance. La durée moyenne de la prise de substituts est de 6 semaines à 6 mois (mais c’est une moyenne hein!). Progressivement, on doit diminuer les doses du traitement pour accéder au Graal de l’arrêt complet. Il en existe de plusieurs sortes à toi de voir celui qui te correspond le plus.

substituts_nicotiniques

Tu as des substituts nicotiniques qui sont sous plusieurs formes , ceux sous forme transdermique, les patchs agissant une fois collés sur la peau (il en existe de plusieurs dosages) et ceux sous forme orale comme les gommes à mâcher, inhaleur, comprimés à la nicotine à sucer ou à faire fondre sous la langue (eux aussi existent sous différents dosages selon si tu étais un gros ou moyen fumeur ). On peut utiliser dans certains cas plusieurs substituts en même temps. Mais je ne le répèterai jamais assez un contrôle médical pourra t’ajuster au mieux ton dosage, les substituts restent des traitements et l’auto médicalisation n’est pas recommandé.

Concernant les méthodes, sur le net tu trouves à boire et à manger… Des méthodes « miracles » qui marchent à « 100% » avec des preuves en vidéo de leur efficacité… Bref je suis très perplexe pour mon cas personnel. En effet je suis plutôt de nature positive et naturellement j’applique ces méthodes sans qu’on est besoin de me coacher. Après avoir visionner une dizaine de vidéo (oui quand même hein!) il y a une chose qui ressort quasiment à chaque fois c’est le travail sur soi. Car si on se sent bien, on est forcément plus fort et la motivation est de ce fait plus forte elle aussi. Il est vrai que la « positive attitude » est plus qu’un atout. Si on est heureux et que l’on sait gérer le stress, on élimine plus d’une occasion d’avoir envie de fumer une cigarette. Je ne suis pas non plus contre ces méthodes dites « douces sans substitut et sans médicalisation » car elles répondent très bien aux attentes de certaines personnes et en effet ils arrêtent de fumer grâce à elles.Le but étant d’arrêter, on peut dire que c’est validé.

Mon médecin traitant m’a parlé des différentes méthodes de médecines douces qui ont fonctionné pour ses patients. Il m’a parlé de l’acuponcture, le médecin-acupuncteur va appliquer quelques aiguilles sur des points d’acupuncture très précis vous aidant à réduire votre dépendance. J’ai testé l’acuponcture lors de mes grossesses, je suis assez réceptive. Je pense que je vais pencher sur cette méthode. Il existe aussi une variante à l’acuponcture mais qui reste sur le même principe de travailler des points de votre corps, c’est l’électro acuponcture.Testée ici pour la maladie de Crohn, ça n’avait pas du tout fonctionner et au contraire j’étais rentrée en crise donc bon je passe mon chemin pour cette fois ci.

intro-acupuncture.jpg

Tu peux aussi te pencher sur l’homéopathie. Que tu sois en période de diminution de tabac ou à l’arrêt complet l’homéopathie peut t’aider à gérer l’anxiété, le manque, le stress. Sur le net tu pourras trouver les noms et dosages de ce que tu dois prendre en fonction de ton besoin mais rien de mieux que l’avis et le suivi d’un médecin homéopathe. Je pense également la tester car l’homéopathie correspond tout à fait à mes besoins et je trouve que c’est beaucoup moins violent que les substituts et les traitements.

Bref tu l’auras compris, si tu souhaites arrêter de fumer, tu peux y arriver! Le plus dur dans cette histoire est la prise de décision et la motivation à s’y tenir! Mais je suis certaine que tu y arriveras car quand on veut on le peut même si cela implique que tu prennes des substituts pendant 6 mois.

Le principal c’est d’y arriver et moi j’y crois!

giphy8

Allez à la semaine prochaine pour le bilan des 2 semaines.

N’hésitez pas à m’écrire pour me dire si tu connais d’autres méthodes ou que l’on se motive ensemble ou si tu as des questions. Bref n’hésites pas quoi!

Candice

 

 

les 5 petits bouts de moi

C’est assez drôle de se défier à écrire sur le vif quelque chose de pas réfléchi. Pour une première il n’y a pas eu beaucoup de vos avis mais le peu m’ont demandé tous la même chose : 5 petits bouts de moi.

Alors c’est parti !

1)Je dis un peu trop le mot « accessoirement » je le sais c’est terrible mais je ne peux pas m’en empêcher car « accessoirement » fait parti de moi.

2)Si tu veux me faire mon dessert préféré,donne moi un Gervita avec du sucre en poudre. Sentir le craquement du sucre et le volupté du Gervita est à la limite de l’orgasme (oup’s)

3)Je déteste le conflit ça m’angoisse! Les disputes, les règlements de compte, méchanceté gratuite, les non dits bref je ne supporte pas le négatif tellement que je peux faire comme si je ne voyais rien… Malgré tout quand ça m’arrive de mettre les choses au clair ça me fait un bien fou de vider la pression (mais quand cela est vraiment nécessaire, je sais faire la différence entre ce qui vaut ou pas la peine d’être réglé)

4) On peut très difficilement me parler le matin tant que je n’ai pas pris mon café. Je suis totalement fermée à toutes discussions et même si on me parle je ne comprends rien. Certains de mes enfants me demandent des trucs dans ce laps de temps car ils savent que je dis oui pour qu’on me laisse tranquille et au moment venu me le rappelle …

5)Je prie tous les soirs. C’est ma foi et elle est très importante pour moi. je ne pourrai vivre sans. C’est vraiment et bien plus que tout un petit bout de moi.

Voilà! Vous me connaissez un peu plus.

Mais vous savez moi aussi j’aimerai mieux vous connaître alors ça sera super si tu me disais un petit bout de toi en commentaire 🙂

Belle soirée et à dimanche prochain pour un nouveau défi !

Candice

La vie sans filtre (ou presque ) #snapchat

Cela fait quelques temps déjà que je partage sur Snapchat et je trouve ce réseau plutôt agréable, bon enfant, sympatiquement sympathique.

Sans filtre ou pas, je me sens libre d’y parler  en me moquant du regard que l’on pourrai avoir sur moi. La durée de vie des vidéos  (24h) permet de délirer , de rire, de craquer ou de tenter de résoudre des questions existentielles  (si si ça m’arrive!) n’importe quand du jour ou de la nuit.

J’aime les échanges rapides puisqu’en voyant le snap vous pouvez directement m’envoyer un message. On peut se parler par de petites vidéos de 10 sec ou par texte ou encore par Bitmoji (que je kiffe et guette les nouveautés!)

20170103_103546.png

Snapchat me permet de rester en contact avec mes amies et passer quelques « soirées » avec elles.

2017 est une année qui sonne le renouveau pour moi et mon implication pour le blog car je suis devenue auto entrepreneur. Beaucoup de projets sont entrain de se préparer, des partenariats avec de jolies marques, tout un tas de choses à vous partager.

Je me forme aussi pour répondre au mieux à vos attentes et vous fournir un travail de qualité. Cependant Snapchat restera ma soupape de décompression qui me permettra de rester moi, la fille qui aime rire et délirer.

Donc si toi aussi tu veux me connaître sans filtre, c’est sur Snapchat que ça se passe !

Ajoutez-moi sur Snapchat ! Nom d’utilisateur :spizmum https://www.snapchat.com/add/spizmum

Et puis si tu veux suivre d’autres comptes, dit le moi en commentaire et je ferai un article de mes chouchous à suivre ABSOLUMENT !

Allez à toute sur Snapchat!

Candice

Prendre soin de son sommeil

Les vacances de fin d’année ne sont pas forcément synonymes de repos. Entre les fêtes, la famille, les invités on ne peut  dire que notre corps se requinque pour bien commencer l’année.

Coucher tard car on profite, lever tôt car les enfants profitent bref tu l’as compris je suis fatiguée. En plus une jolie vague de froid est venue nous rendre visite. Bon tu me diras qu’en hiver il est normal d’avoir froid mais je trouve qu’un lit glacial est tout sauf accueillant.

Noël est le moment de recevoir des cadeaux. Et j’en ai reçu un dont je ne pourrai me passer maintenant que j’ai gouté à ce plaisir!

J’avais très mal aux os et aux articulations (à cause de ma spondy) et ma maman qui d’habitude est à 1000 kilomètres de moi m’a vu m’effondrer de douleurs. Cela m’a fait un bien fou de la serrer dans ses bras pour soulager ce mal que je n’arrive pas tout le temps à maîtriser. Ma plus grosse problématique est le froid. Pourtant à la maison on a mis radiateurs et la cheminée est  en marche mais rien n’y fait je suis glacée.

giphy6

Touchée par ma douleur, ma maman m’a apporté plusieurs solutions pour atténuer mon mal être (et refait ma garde robe par la même occasion!)

Déjà en tant que maman de 4 enfants, il faut que je sois assez forte physiquement pour tenir la journée et rien de mieux que de bien dormir. Le problème est que je suis 9 fois sur 10 la première à me coucher et je suis celle qui va réchauffer le lit… J’ai toujours détesté cette froideur que dégage la couette et le matelas et j’ai cette désagréable impression que ça met 1 heure à se réchauffer!

Aujourd’hui c’est fini!

Oui grâce à ma maman je vis le confort! Je rentre dans un lit accueillant, chaud, douillet. Je me hâte d’aller me plonger sous cette couette chauffée à bonne température!

Ma maman m’a offert un sur-matelas chauffant!

surmatelas

Je n’en avais jamais rêvé jusqu’à ce que nous vivions notre premier hiver en Bretagne (qui est avouons-le bien plus rude que ceux que nous avions connu depuis notre enfance!) mais je pensais clairement que ce cadeau était du luxe.

Mon ami Amazon m’a livré donc ce sur-matelas et je trouve que pour le prix c’est carrément raisonnable par rapport à tout le confort que vous allez pouvoir vivre!

Clique sur ce lien si toi aussi tu veux le Graal !!

Car il ne faut pas oublier que le sommeil est bon pour nous . Le sommeil permet de détoxifier votre esprit. Le sommeil permet la régénération de votre peau. Le sommeil est notre allié pour une bonne santé.

Bien sur une bonne literie va te permettre de mieux dormir mais un sur-matelas va améliorer ton endormissement. Ton corps ne va plus lutter pour réchauffer ton nid et se détendre instantanément.

Non par contre le sur-matelas ne t’enlèvera pas les tracas de la vie qui submergent ton cerveau et t’empêche de trouver le sommeil, cependant tu peux te créer une petite routine afin de te préparer au mieux à une bonne nuit.

giphy7

Voici le mien:

  • Boire une infusion de camomille. Je crois réellement au pouvoir des plantes et cela fonctionne aussi avec les enfants

 

  • Lire quelques pages. Je n’ai pas dit de lire tout un bouquin mais un ou deux chapitres histoire de penser à autre chose qu’aux soucis de la journée.

 

  • Mettre une goutte d’huile essentielle de lavande sur l’oreiller atténue le stress et l’anxiété grâce à ses propriétés calmantes sur le système nerveux.

 

  • Dormir dans le noir complet et se concentrer sur sa respiration par le ventre. Au bout de quelques minutes je suis complètement détendue et prête à dormir paisiblement.

Et si ton soucis est de trop réfléchir (à tel point que tu as les yeux ouverts comme des billes) je te conseille le livre « je pense trop: Comment canaliser ce mental envahissant » de Christel Petitcollin

je-pense-trop

Tu l’auras compris cette année 2017 je prends soin de moi, je prends soin de cultiver mon bonheur en prenant conscience de mes alliés pour y arriver.

Le sommeil est un sujet délicat lorsque tu es parent car il dépend très très souvent de tes enfants. Tu es plus que de coutume en manque de sommeil donc même si tu dors peu (comme moi) avec des coupures pour cause de cauchemars, de quinte de tous, de « j’ai peur », les heures où je plonge enfin dans les bras de Morphée sont réparatrices!

Je vous souhaite de belles nuits pour 2017! Dans tous les cas les miennes seront désormais meilleures!!

Candice

NB: N’hésitez pas à me laisser un commentaire avec vos propres astuces par exemple ça me fera très plaisir