La famille bélier #avis

237211.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Il y a deux semaines  je suis allée au cinéma. Je n’y étais pas allée depuis des lustres mais mon amie Zozomum m’en a donné l’occasion. Bon je remercie aussi Spizdad qui malgré de nombreuses réticences par rapport à bébé Spizou m’a dit « vas y! »

Je n’aime ni l’action ni l’horreur mais je n’ai pas eu à choisir. Telle une évidence, telle cette envie d’apprendre pour comprendre je suis allée voir la famille bélier.

C’est l’histoire de Paula 16 ans qui est la seule entendante de sa famille. Des parents sourds, une fille qui entend. Elle est leur interprète et elle les aide beaucoup dans l’exploitation familiale. En prenant l’option chorale, son professeur de chant lui découvre un vrai don. Elle décide de passer le concours de Radio France pour intégrer une école loin de sa famille…

Cette surdité que j’ai besoin d’avoir en pleine tête pour me donner les armes d’avancer avec mon nounou.

Pour beaucoup ce film est drôle, il dédramatise la condition de vie lorsque tu as cet handicap.

Certains te diront qu’il les a fait pleurer et beaucoup rire.

Plus rare mais bien réel certains vont t’avouer qu’ils ont préféré intouchables dans leur catégorie « film sur les handicapés »

Ce film a été pour moi juste des morceaux de notre vie et un petit aperçu du lendemain.

Être sourd ce n’est pas un handicap c’est une identité.

Avec nounou c’est comme si nous avions eu un enfant qui n’aurai pas la même langue maternelle que nous et qu’il va falloir apprendre à communiquer.

Les sourds ont besoin de s’exprimer par leur corps sans retenue, de jouer avec, d’exprimer leur présence. Ils n’ont aucune gène avec, c’est un réel outil d’expression et ce film le reflète assez bien.

Des scènes font rire tellement ça coule de source.

Mais mon fils ils se diraient quoi? Je fais des trucs normaux pourquoi rigolent-ils? Nounou en rigole aussi et il est même assez content et accentue ses clowneries 🙂

Ce film est très juste, le boulot des comédiens est hallucinant! Bien sur la chanteuse Louane a une voix à tomber et je l’écoute en boucle.

Ce film montre que la communication au sein d’une famille est primordiale! Il montre que ce n’est pas une différence qui doit tout gâcher mais au contraire ça doit apporter un plus.

J’ai beaucoup aimé le passage où la mère explique son désarroi lorsqu’ils ont vu que leur fille était entendante. Elle montre qu’elle n’avait pas la chance d’être comme eux. Comment allaient ils faire??

Je ne sais pas comment j’aurai réagi si j’avais su dès le départ sa différence….

Ce film montre que les sourds sont autonomes et qu’avec de la tolérance et de l’effort ils vivent leur rêve.

Le film est bien inspiré du livre « des mots qu’on ne me dit pas » dont je t’ai parlé ici. D’ailleurs l’auteur fait une apparition.

C’est avec plaisir que je reverrai ce film sûrement en famille. Nous commençons la langue des signes et j’ai hâte de pouvoir tenir une vraie conversation avec mon minot.

Ce film m’en a donné encore plus envie!

Et toi tu l’as vu? Tu as aimé?

Voici la bande annoncé pour te donner  un petit aperçu 😉

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19548494&cfilm=214860.html

Bonne soirée

Cand, spizmum.

Qui es tu? Je suis nounou et je suis sourd.

logo_lsf_vert

C’était une journée ou j’allais avoir un temps particulier avec nounou Spizou.
Oui j’essaye d’avoir un temps à part avec chacun de mes garçons et cela m’est des fois bien difficile.

C’était après une séance chez l’orthophoniste et j’avais demandé au grand Spizou et Grabouillon de prendre le car ce qui nous laissait 2h devant nous.

Nous étions dans la voiture et je lui demande ce qu’il aimerai que l’on fasse.

Il me répondit qu’il souhaitait qu’on joue à l’interview comme on l’avait déjà fait.

J’étais loin d’imaginer à quel point cet échange allait être percutant.

Première question?
Qui es tu?

A cette question, je m’attendais à un « je suis nounou, j’ai 7 ans et j’ai 3 frères ». Pour moi c’était logique, banale peut être un peu trop…

Je suis nounou et je suis sourd.

Voilà sa réponse. Il m’impose son identité. Il ma mît face à la réalité.

– Ça veut dire quoi sourd?

– Tu ne le sais pas!! (Rire) je n’entends pas sans mes appareils, je n’entends pas de la même manière que les autres. Moi je sens!

Franchement je ne sais même pas comment j’ai continué à conduire. Je ne sais même pas si le temps continuait d’avancer… Troublée, perturbée. Des mots si juste sortant de SA bouche. J’ai compris qu’il voulait me parler de ça. Mais qu’est ce qu’il voulait exactement?

– Ça te fait quoi d’être sourd?

– Je m’en fous! Et tout le monde devrait s’en foutre c’est pas grave. Moi aussi je serai grand maman et super fort!

Moi. Moi qui a eu tendance à dramatiser. Moi qui a culpabiliser de sa différence. Moi qui avait tellement peur qu’il soit blessé… Il s’en fout! Bordel mais je suis vraiment nulle!!!! Et heureuse car le challenge est réussi.

– Qu’est ce que tu aimerais?

– J’aimerai plus de silence. Il y a trop de bruits et j’en ai un peu marre. J’aimerai pouvoir baisser le son quand tout le monde parle fort ou dans la cours.

– Ok, je prendrai rendez vous chez l’audioprothésiste et on va trouver une solution.

– Ah oui j’aimerai autre chose maman. Tu te rappelles quand on a regardé un truc à la télé sur des sourds qui parlaient avec les mains.

– Oui.

Je veux parler avec les mains maman. Je veux vraiment apprendre à parler avec les mains, sans parler, parler dans mon silence.

Je me suis sentie…con! Je ne l’ai pas vu venir (peut être un peu de loin mais sans plus…). Comme un soulagement il me l’a dit, clairement, sans retenu, sans personne autour. Voici sa résolution 2015, son souhait secret. Il veut parler la Langue des Signes.

Quand on habitait à Marseille j’ai côtoyé une association LSF, fait des soirées billard sourd/entendant, avec nounou on a vu des spectacles mais il était sûrement trop petit et ça ne l’intéresser pas plus que ça.

Aujourd’hui il en fait la demande et comme il énonce telle une identité qu’il est sourd je ne peux pas faire semblant de ne pas l’avoir entendu.

J’ai des craintes et Spizdad également. J’ai peur de ne pas apprendre aussi vite que lui et qu’à la longue il se lasse de signer avec moi. Spizdad a peur qu’il se mure dans ce silence et qu’il refuse d’être appareillé et de parler… Mais peut on lui refuser une langue qui est légitime pour lui? Et puis après tout aurai t on fait autant d’histoire si il avait demandé d’apprendre l’espagnol??

Je me suis renseignée, une équipe peut venir à l’école lui donner des cours de LSF et venir à la maison pour nous apprendre aussi. J’ai le dossier, je n’ai plus qu’à le remplir…

Serai ce une nouvelle aventure dans son handicap? Comment doit on gérer?

J’appelle donc aux témoignages. Je toque à la porte de cette immense blogosphère pour savoir si vous avez vécu ce moment en tant que parents ou en tant qu’enfant…

Je vous remercie par avance…

Cand, spizmum

Les mots qu’on ne me dit pas de Veronique Poulain édition Stock #1

photo(23)

Véronique Poulain fut l’invité des maternelles sur France 5 il y a quelques temps pour faire la promotion de son livre.

J’ai écris directement son titre sur mon carnet avec écrit en gros À LIRE ABSOLUMENT !!!!

Ma maman dévoreuse de livres comme moi était à cours de bouquins et m’a demandé de l’amener au centre culturel de Leclerc. Elle, comme moi, nous sommes sortis pleine de livres et m’a fait le cadeau de celui ci.

Pourquoi me tenait il tant à cœur ?

C’est son histoire à Véronique Poulain. Elle est entendante et ses parents, ainsi que son oncle, sont sourds et muets. Elle parle de son enfance, de sa vie de jeune femme puis de mère de ce quotidien qui lui fait côto

yer deux mondes.

Elle écrit avec amour, colère, ras le bol et hommage!

Dans certains passages je retrouve des situations que l’on vit. Dans d’autre je me demande si mon nounou aura ce même ressentit ( sur le sexe notamment! )

J’ai dévoré son livre, je les respirais en quelques heures. Je n’avais tellement pas envie de le finir !!!!

On y apprend tellement dedans sur cette différence. Sur ce monde de « silence » qui est finalement si parlant et si vrai!

Par elle on imagine pas on le vit! Elle ne fait pas de larmoiement. Elle ne s’apitoie pas sur son sort. On ne dit pas  »

oh la pauvre » lorsque l’on lit son livre. On sourit, on rit même! On comprend. Comme elle aurai pu le marquer, on devient moins con.

Voici le résumé de ce chef d’œuvre qui restera dans mon top 10 un bon moment!!!!

« Salut, bande d’enculés! »

C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison.

Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds.

Je vais leur prouver que je dis vrai.

« Salut bande d’enculés! » Et ma mère vient m’embrasser tendrement.

Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte.

Son père, sourd-muet.

Sa mère, sourde-muette.

L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot.

Le Quotidien.

Les sorties.

Les vacances.

Le sexe.

D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse.

De ce qui aurait pu être un drâme, une comédie.

D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

Et toi c’est quoi ton style de lecture?

Je te souhaite bonne lecture et à très vite pour une autre lecture =)

Cand, Spizmum