Jolie 2018, Bienvenue!

Je me suis longtemps demandée si j’allais faire un article bilan 2017 ou encore un billet sur des résolutions 2018. Finalement ce sera ni l’un ni l’autre.

Je tourne la page de 2017 tout simplement avec ses hauts et ses bas. Je n’en garde que le meilleur et avance (je dirai même je fonce) vers ces 12 prochains mois. La seule chose que nous nous sommes promis avec mon Chéri c’est de finir 2018 non pas en lui disant « Ciao et bon vent » comme ce fut le cas depuis bien trop longtemps mais plutôt en se disant « que ça continue dans cette lancée ».

Cela fait 10 jours que 2018 s’écrit sur les calendriers et je la trouve déjà très sympa. Ne t’inquiète pas en 10 jours nous avons eu des petites déconvenues mais notre manière de les appréhender n’est plus du tout la même.

Avec Chéri, nous sommes des éponges à émotions, un peu comme les gosses quoi, et tout nous touchait plus que de raison. Ce qui a affecté notre vie de famille, de couple. A force, cela a crée des chaines, des boulets, des handicaps qui nous ont empêché d’avancer et qui nous ont même touché dans nos santés. Il fallait que l’on sorte de cette spirale, il fallait que l’on respire.

Ensemble, on est allé voir une psychologue. Nous voulions savoir d’où venait le problème. Si cela venait de nous et comment faire pour avancer de nouveau. A force d’entendre les critiques, les médisances, les « on dit » derrière ton dos, les jalousies on avait beau avoir une carapace on reste des êtres humains et clairement on en a pris plein la tronche. J’ai du mal avec le concept de « c’est parce que je t’aime ou t’apprécie que je me permets de te dire ça ou de te juger »alors que tu n’as pas vraiment de relation réelle et vraie avec ces personnes, mais elles se permettent de déblatérer pour se soulager. Et c’est dans tout cela que notre psy nous a aidé et je l’en remercierai jamais assez.

Je ne vais pas te raconter notre thérapie car elle nous appartient mais je peux te dire qu’elle nous a donné un nouveau souffle! Elle nous a rendu la vue sur la vie et sur ce qui est important et sur ce qui est néfaste pour nous. Prendre soin de nous, ne plus s’obliger à faire si ou ça, faire ce que l’on souhaite.

Notre mantra est « Confiance, Patience et Bienveillance ». Ça fait peut être un peu niant niant mais je vous assure qu’au quotidien ça fait tellement de bien!

La confiance, avoir confiance, c’est difficile et en même temps indispensable. Lâcher car on a confiance, croire car on a confiance. Avec le recul il est plus difficile de se donner confiance en soi quand l’être que l’on aime, surtout après avoir été brisé. Recoller les morceaux pour se sentir plus fort. Après des mois de travail sur moi, j’arrive à enlever mes peurs. Loin d’être évident, je vois quand même les progrès et je commence à me ré-apprécier. Et quand on avance avec confiance on se sent bien et aujourd’hui on se sent bien ensemble mais aussi individuellement.

La patience. « Tout vient à point à celui qui sait attendre » c »est un adage tout à fait vrai. Avec 4 enfants nous avions déjà développé cette qualité mais la mettre à profit dans n’importe quelle situation c’est se donner l’espérance de vivre des victoires. Oui aujourd’hui tu peux avoir un travail « alimentaire » ou des tracas par dessus la tête. Continu à croire en tes projets et avance avec patience car ça viendra. Et tu en es certaine que ça viendra car tu te fais confiance ( tu as compris le principe je pense ).

La bienveillance. Ce terme est surexploité dans la parentalité mais je trouve que l’on s’attarde beaucoup trop sur la bienveillance dont nous devons faire preuve auprès de nos enfants et non celle que nous devrions avoir dans notre couple mais aussi avec ceux qui nous entourent. La critique est facile mais la bienveillance l’est beaucoup moins! Une relation qui n’est basée que sur des reproches et des constatations devient une relation stérile et triste à vivre. Je ne dis pas qu’il ne faut rien dire mais on peut parler de tout quand on fait preuve de bienveillance car la discussion est plaisante et on a cette assurance de l’amour de l’un et de l’autre. Avoir des attentions, donner des preuves d’amour, toutes ces choses qui te donne (je te le donne dans le mil) de la confiance et qui te permet d’être patient l’un envers l’autre. Aujourd’hui j’ai de la chance de vivre de cette manière avec mon mari et cela se ressent sur ma relation avec mes enfants mais aussi dans ma vie en générale.

Alors voila, bienvenue 2018! Merci pour les sorties, les voyages que nous allons faire à 2 ou à 6. Merci pour ces concerts qui vont nous faire sentir vivants! Merci pour le travail que tu vas nous donner et qui nous permettra d’accomplir nos projets. Merci pour nos passions qui nous feront vivre un peu plus chaque jours nos rêves. Merci pour tous les fous-rires, les moments de bonheur, les fiertés, les victoires, les joies, les surprises, les larmes aux yeux… Merci pour les nouvelles rencontres, merci pour les amitiés qui se renforcent. Merci pour l’amour pour lui, pour tous ses mots qu’il me dit ou m’écrit. Merci pour mes enfants que nous allons regarder grandir, découvrir et comprendre. Merci 2018 tu es une année fantastique!

Tu m’entends ? Alors répète ce que je viens de dire.. Parler avec un sourd

La plus grande difficulté à apprivoiser dans notre tribu c’est de se faire entendre de la bonne manière.

Nounou est entier, il n’a pas de demi mesure. Il rit fort comme il peut rentrer dans une colère noire.

Au début on réagissait de la même manière qu’avec les autres spizman. Quel erreur! Même si « on » te dit « ne fais pas de différence » « agis de la même manière qu’avec ses frères » tu ne peux carrément pas!

Il suffit qu’il n’est pas entendu un mot ou pas compris ton intonation pour que tout dégringole …

Nounou est fort devant tous et tellement fragile avec moi. Quand je ne fais pas attention, quand j’oublie de me mettre à sa place, son regard me dit « mais pourtant tu le sais! Tu me connais si bien! ».

Parler à un sourd c’est apprendre:

– a lui parler en face
– a bien articuler
– a répéter si besoin
– à le toucher pour lui montrer que tu l’appelles.

Ah oui un truc super mega important
ÇA NE SERT À RIEN DE GUEULER!!!!!!

Si déjà tu fais ça tu as compris beaucoup!

Après nounou déteste l’échec et pourtant il y est souvent confronté donc si tu vois qu’il n’y arrive pas. Il faut le laisser faire! Il le sait qu’il est sourd, il le sait qu’il ne parle pas comme tout le monde et un sourd n’a pas de déficience cognitive (sauf si la surdité et liée à une autre pathologie..) donc il y arrivera il faut l’encourager.

J’essaye de me mettre à sa place mais c’est dur … J’essaye de faire attention à tout mais c’est difficile aussi… Comment ne pas blesser mon petit par mes maladresses? Comment lui faire comprendre que ce n’est pas parce que j’oublie sa différence que je ne fais pas attention mais juste parce que je suis épuisée ?

Alors on a un code, un langage corporel secret, une arme avec laquelle on combat tous ses petits points noirs de notre quotidien.
Si ça va trop loin pour lui ou pour moi, si tout dialogue est rompu. On se prend dans les bras et on se serre fort, très fort jusqu’à ce que ça aille mieux, jusqu’à ce que le sourire soit revenu sur nos visages.

L’amour est encore le langage le plus facile à comprendre pour un enfant. Abusez en!!!!!!!!

Cand, spizmum