Un rendez vous que j’attendais et apprehendais en meme temps #TDAH

B7s5VqAIUAA7Y9m

Voici ce que je vois encore et toujours sur mon fil d’actus Facebook et qui me débecte à chaque fois.

Petit on se disait qu’on lui en demandait trop et que c’est pour cela qu’on y arrivait pas …

Lorsqu’il avait l’age « pour » il n’y arrivait toujours pas et on se disait qu’il devait le faire exprès!

A presque 10 ans, on vient de se prendre en pleine tête que notre enfant est atteins d’un trouble de l’attention et d’hyperactivité.

On a bien écouté notre entourage à l’époque et nous avons été durs (trop!), nous avons bien entendus les remarques désobligeantes sur son comportement. Nous l’avons souvent (trop) puni pour son comportement inadapté qui nous avait fait honte. Nous nous sommes posés les mauvaises questions en pensant que c’était un mauvais trait de caractère, qu’il ne supportait pas être le grand frère…

et puis bébé spizou est arrivé dans notre vie et mon regard s’est changé face à mon grand et un jour je me suis dit:

Et si il ne le faisait pas exprès? S’il avait une difficulté, un soucis, un problème?

Je ne pouvais vraiment y croire, notre famille étant déjà touché par la surdité je ne savais pas si je pouvais faire face à un nouvel handicap…

Va t il devenir autonome?

Sur tous mes enfants, c’est celui en qui j’ai le plus de doute….

Alors GO!!!!

Déjà il a fallu qu’avec Spizdad on réapprenne à l’écouter et à l’observer en prenant en compte qu’on le sais il n’est pas franchement doué.

Nous écouter sans demander d’avis à qui que ce soit et se faire confiance, LA était la clé!!!

Il faut savoir prendre du recul pour y voir plus clair et clairement nous avons vu qu’il avait de réelles difficultés et j’ai décidé de demander de l’aide.

Vu son age il fallait faire appel au Centre Médical Psychologique mais comme de partout le délai est long (trop). Je les ai contacté en aout 2014 et on a attendu.

Pendant ce temps là encore beaucoup de maladresses de notre part, beaucoup de cris, d’incompréhension.

Grand Spizou exprime de façon démesurer ses émotions et ses difficultés deviennent un réel handicap face à ses amis, face à ses frères.

A l’école on se moque de lui, on pointe du doigt son soucis d’organisation et sa façon à ne pas se concentrer sur une même chose pendant plus de 10 minutes.

Jusqu’au jour où il devient le bouc émissaire de certains de ses camarades et ça dérape.

En février, l’infirmier du CMP m’appelle pour un entretien pour connaitre la situation et comprend vite qu’il va falloir s’en occuper rapidement.

Viens ensuite la mise au grand jour de son harcèlement scolaire et je les rappelle. Son dossier passera en commission la semaine qui suivra.

Enfin le premier avril vient la prise de rendez vous pour rencontrer la pédopsychiatre et encore un entretien long.

Le Trouble de l’Attention et d’Hyperactivité est évoqué et on nous explique qu’il va falloir faire passer des examens à Grand Spizou. Ces examens nous confirme le TDAH …

Bilan psychomoteur, bilan orthophonique, suivi psychologique, équipe éducative voilà ce qui attend mon enfant.

Un dossier à la Maison de l’Handicap à remplir, nous le connaissons trop bien celui là mais on ne s’y habitue jamais je crois.

Je culpabilise d’avoir perdu tant de temps… Je culpabilise d’avoir tant crier, de mettre tant énerver face à lui.

Aujourd’hui nous partons dans un nouveau combat, nous retroussons nos manches ensemble pour qu’il puisse y arriver seul.

Il va falloir mettre les bouchées doubles à la maison afin de nous adapter pour qu’il arrive à grandir et mettre de l’ordre dans sa tête et ses sentiments.

Je sais par expérience que ce n’est pas la peine de mesurer l’ampleur du travail. Il faut juste y aller et se délecter des victoires. Je sais que ce n’est pas la peine de m’arrêter sur le regard des autres il faut vivre dans une bulle familiale bienveillante pour que ça soit sans crainte qu’il affrontera seul le monde qui nous entoure. Je sais que notre déménagement en Bretagne, dans notre campagne paisible ne pourra être pour lui qu’une force supplémentaire.

Mon fils est un artiste et c’est avec joie que nous lui avons offert un bloc dessin et des nouveaux feutres pour qu’il puisse exprimer tout ce dont il ressent et qu’il voit ses progrès.

Son armoire sera rangé en fonction des jours de la semaine afin qu’il sache sans peur de se tromper ce qu’il doit mettre.

Nous avons encore 1 an et demi avant le collège, nous y arriverons car je crois en lui!

Cand, Spizmum